• Captifs, ou fugitifs ?

    Bonjour, bonsoir à tous^^! Belle après-midi n'est-ce pas^^? (j'ai dû rédiger avec le soleil dans les yeux, juste parfait x)! Aujourd'hui, vous l'attendiez, mais le voici enfin! Et ce n'est pas une simple dose, nan! Voici aujourd'hui un petit double article! En effet, j'avais un peu trop rédigé pour faire un simple article, donc j'ai rallongé la sauce à grand coups de dialogues^^! Bref, je vous laisse découvrir tout ceci, on est parti^^!

     

    Le duo s'approchait à grands pas du château de la plaine, alors que l'atmosphère pesante du crépuscule éternel ne semblait jamais pouvoir se lever. Malgré ma détermination pour poursuivre mes objectifs, je sentais au fil du temps grandir en moi le sentiment de mal du pays, avec la pression étouffante qui régnait sur la plaine illuminée de cette lueur noire-orangée. Rien ne paraissait faire véritablement obstacle à l'avancée du binôme qui ne s'était qu'à peine adressé quelques mots depuis la fin de leur conflit dans la forêt. Peu à peu, mon inquiétude à leur sujet grandissait, et à mesure que nous nous rapprochions, je sentais une force maléfique affaiblir la puissance de Draniolon, sans que je ne sache vraiment pourquoi d'ailleurs... De même que pour le dragon azur, Foxy s'affaiblissait à son tour à vue d’œil, là où je vis que Foxaly n'y fit pas forcément attention. Prise par l'appréhension d'une mauvaise passe, je fis en sorte de me rapprocher encore davantage des deux autres pour prévenir le moindre imprévu qui menaçait d'arriver sous peu. Nous arrivions devant le pont de pierre de la porte Sud du village au pied du château, alors qu'un comité d'accueil surveillait l'accès à la place centrale du marché. Foxy, affaiblit par l'omniprésence des pouvoirs du crépuscule en ces lieux, dû combattre avec ce handicap, alors que Foxaly lui n'eus aucun mal à les achever à l'aide de la lame enflammée qu'il invoqua d'un simple mouvement de bras.

    Une fois défaites, les créatures des ombres disparurent en une explosion de particules de crépuscule, tandis que le duo reprit la route. Foxaly remarqua enfin la baisse d'énergie de Foxy, qui commença en conséquence à s'inquiéter pour son ami:"Foxy, tu as l'air épuisé, tu veux faire une pause ?"; Étonnement, le renard ardent répondit:"Plus vite on partira d'ici, et mieux ça m'ira..."; Je ne voulais pas intervenir pour le moment, car rien ne m'en laissait encore l'occasion jusqu'à maintenant. Draniolon fit le même genre de remarque que le dieu devant moi:"Cet endroit... J'ai l'impression qu'il aspire mon énergie... Dépêchez-vous de faire ce que vous avez à y faire, et partez au plus vite... Avant que nous ne vous soyons plus d'aucune utilité..."; Après avoir entendu un message aussi alarmant de la part de mon dragon associé, je m'empressai de rejoindre le binôme, toujours de manière invisible à leurs yeux, même si je ne pus m'empêcher de demander à Draniolon en marchant juste derrière le duo:"Combien de temps penses-tu encore pouvoir tenir dans ces conditions mon grand ?"; Le dragon azur mit du temps à répondre, la puissance du crépuscule amoindrissant encore sa force vitale:"Je ne sais pas... Si ma puissance ne diminue pas plus vite d'ici là..., je pense que je pourrai tenir quelque chose comme cinq heures encore..., mais j'ai bien l'impression que cette estimation soit bien fausse..., car plus nous avançons en ces lieux..., et plus notre énergie part vite..."; Je finis donc par:"Entendu, je ferai au plus vite, économise autant de forces que tu le peux d'ici là, je ferai ce que je pourrai pour t'aider à tenir!"; en reprenant immédiatement après ma forme humaine, tout en conservant le pouvoir d'invisibilité pour ne pas être vue.

    A peine arrivés sur la place du marché que l'atmosphère devint soudain plus horrifiante qu'autre chose, avec toutes ces voix humaines qui flottaient au vent, apportant les frissons du doutes et les regrets des esprits qui rôdaient dans le coin. Loin d'être rassuré, Foxaly avança encore un peu avant que Foxy ne s'effondre d'épuisement sur le sol de pierre. Le jeune homme se retourna d'un coup, et fondit voir son ami pour tenter de l'aider:"Foxy! Foxy!! S'il te plaît, reste avec moi!! Je sais que tout ira bien, s'il te plaît, reste avec moi!! Par pitié, Foxy!!! Tu m'entends Foxy!?!"; Le renard divin eut toutes les peines du monde à prononcer ces dernières paroles:"Je suis désolé Foxaly... Il est déjà trop tard..."; avant de s'évanouir devant son ami. Foxaly, désemparé par la situation chercha du réconfort là où il le pouvait, mais tout ce à quoi il pensait aggravait encore le ton tragique de l'instant:"Pourquoi... Pourquoi toi Foxy...? Pourquoi pas moi ? Et toi Célia, où es-tu à présent ? Quelles mésaventures ont pu t'arriver ? Et si, à toi aussi, il t'était arrivé quelque chose ? Pourquoi faut-il que je me retrouve seul dans ce genre de moments...!?"; Des bruits de pas se rapprochèrent de notre position, et comme j'avais entendu le danger se rapprocher, j'essayai de prévenir Foxaly de la menace en murmurant à peine à son oreille:"Foxaly, tu n'es pas seul. Tu ne le seras jamais complètement, mais il s'avère que celui qui vient à ta rencontre à présent n'est sûrement pas celui que tu voudrais voir à l'instant, j'en suis persuadée! Alors méfie-toi Foxaly!"; Malheureusement, il était trop perdu dans ses tourments pour prêter attention à ma voix, alors que je ne pouvais rien faire de plus pour l'aider, vu ce qui arrivait finalement...

    Ce n'était ni un, ni deux, ni quatre, ni huit, mais bien douze sbires qui vinrent nous faire la peau! Foxaly, toujours assaillit par des questionnements qui ne le firent pas réagir à la situation critique dans laquelle nous étions, je fis comme je pus pour réduire l'effectif de l'offensive ennemie. Mais rien n'y faisait, je redevins visible malgré ma volonté de rester cachée, tandis que je me fis malmener par la puissance de ces nombreuses créatures des ombres. Je ne pouvais mieux faire face à cet escadron, mais en moins d'une minute à peine, je fus dans l'impossibilité de répliquer de nouveau, assommée après avoir été projetée contre un mur de pierre... Peu après, ce fus à Foxaly de subir le même sort que moi, alors que nous nous fîmes transporter jusqu'aux geôles du château plongé dans les ténèbres. J'étais déboussolée, seule, attachée par des liens en métal, et enfermée dans une cage plutôt petite. J'eus bien des difficultés à enfin rouvrir les yeux après une défaite aussi difficile... Je titubais un peu, encore à moitié sonnée par le sommeil, et par un mal de crâne assez intense... Je trouvais cependant étrange qu'aucun bruit ne résonnait dans les couloirs, alors que dès que je bougeai mon bras gauche, auquel j'étais enchaînée, le son du métal résonnait jusque dans les tréfonds de la prison. J'en déduis donc que soit j'étais seule, soit j'étais la seule à être réveillée. Enfin... quand je croyais être "seule", un rire diabolique, identique au rire que j'avais perçu dans la forêt de Firone faisait écho par endroit, ce qui était loin de me rassurer... Je zieutais un peu dans tous les sens pour voir d'où pouvais bien provenir ce son désagréable, alors que je vis furtivement passer du coin de l’œil un petit être aux yeux luisants et portant une sorte de casque recouvert de symboles étranges...

    Je me rendis compte du fait que je ne faisais rien depuis quelques minutes pour sortir de ma geôle, là où je tentais de rétablir le dialogue avec Draniolon dans la foulée:"Draniolon... Tu m'entends ? Draniolon, répond-moi s'il te plaît... Mon grand, tout va bien...?"; J'avais beau continuer à poser ce genre de questions dans le but d'obtenir des retours de sa part, rien... Il ne répondait pas, ne serait-ce qu'un grognement ou un gémissement, rien... De mon côté, je commençais à paniquer, troublée par l'idée de ne pas savoir ce qui lui était arrivé, mais je me repris vite en mains pour tenter d'élaborer un plan d'évasion. Dans un premier temps, je me dis:"Bien, on est dans une prison, donc il devrait y avoir des gardes, non ? Essayons déjà d'en rameuter un, pour lui chourer les clefs..."; Ainsi, je criais le plus fort que ma voix me le permettait, dans le langage des dragons:"RRRYYYAAAAAAAAA!!! RRRYYYYYAAAAAAA!!! RRRHAAAAAAAamr!! YYAAAAHHHHHRrr!!!"; Je priais du plus profond de mon cœur pour que l'une de ces hideuses créatures vienne avec les clefs de toutes les cellules, mais quelle fut ma joie quand je vis mes prières exaucées ? Et bien, plus de peur que de mal, car en effet, la créature des ombres ouvrit la grille qui faisait que j'étais captive, et en un tour de main, je réussi à dérober les clefs du geôlier, me libérer de mes chaines, pour enfin enfermer le garde dans ma propre cellule en quelques secondes à peine! Malgré ce tour de force, mon objectif initial me rattrapa, car quelle fut ma surprise quand je vis passer devant moi le loup aux yeux saphirs avec une chaine brisée à la patte gauche... Mon instinct m'indiqua de suivre l'hylien, même si je savais pertinemment qu'il m'avait vu...

    Sur le chemin, je jetai également un coup d’œil vers chacune des cellules de la prison dans l'espoir de croiser Foxaly, ou Foxy... Ainsi, première cellule, rien... La seconde, rien non plus... La troisième, un simple tas d'os... Et ainsi de suite jusqu'à la dixième où je vis Foxaly effondré au sol, inerte, lui aussi attaché au poignet gauche. Dès que je le reconnus, j'arrêtai immédiatement ma course pour le sortir de sa cage. A l'aide des clefs que j'avais dérobées, j'ouvris la porte avant de me ruer sur lui pour jauger son état. Heureusement pour moi, il n'était qu'évanoui et blessé à plusieurs endroits, mais rien de très grave. J'essayai un moment de le faire revenir à lui:"Foxaly... Foxaly, réveilles-toi..."; mais une fois encore, en vain. Allant d'échec en échec depuis que nous avions mis les pieds ici, je me persuadai de renverser la tendance, et de donner mon maximum pour l'aider lui, ainsi que Foxy. Dans cet élan de détermination, je fis en sorte de transporter Foxaly sans encombres après l'avoir libéré de ses chaines, puis je le sortis de là malgré l'énergie qui me manquait pour supporter une transformation quelconque pouvant faciliter ce déplacement... Avançant encore dans l'obscurité de l'endroit, j'arrivai dans une salle toute en hauteur, parsemée d'escaliers partiellement détruits qui longeaient ces murs de pierre. Malheureusement, l'accès au sommet était semé d'embûches, avec des monstres attendant entre deux effondrement de la structure circulaire. J'hésitai un instant avant d'oser enfin m'aventurer sur les marches qui tombaient en ruines, et à peine j'y posai un pied que celles-ci s'effritèrent encore un peu plus. Déjà affaiblit par la faim qui me torturait, Foxaly me ralentissait encore davantage, mais je ne pouvais pas le laisser là, en proie aux menaces du milieu...

    Après un long moment passé dans cette immense salle, je réussi à rassembler suffisamment de force pour aller sur le toit du château, là où les vents les plus violents soufflaient, me faisant vivre une nouvelle épreuve. Foxaly semblait réagir faiblement, et murmurait de temps à autres quelques mots, comme s'il rêvait:"Foxy... sauver... je sais... où... sortir... je vais... aider..."; Je ne réalisai pas vraiment qu'il cherchait à me dire quelque chose, et moi-même en difficulté, je pouvais à peine supporter ce combo de facteur qui influaient sur me attention... Soudain, les vents se calmèrent avant de reprendre de plus belle, ce qui me fit tomber au sol, les genoux à terre. Je me dis faiblement:"Je devrai peut-être redescendre... Avec un peu de chance, ça pourrait marcher..."; Je me redressai, puis me dirigeai donc du mieux que je le pouvais vers le bord du toit qui menait vers la place du marché où nous nous fîmes précédemment capturer... Cependant, une fois arrivé au bord, j'avais beau tenter encore et encore, je n'arrivai pas à prendre une apparence autre que la mienne, tandis que le vent vint me pousser dans le vide après un moment! Comme par miracle, notre vol plané ne fut pas aussi catastrophique je l'avais imaginé, en atterrissant bruyamment sur le sol, mais en poursuivant la chute par quelques foulées pour réduire l'impact de la gravité sur mon corps. Foxaly s'en était lui aussi bien tiré, secoué par la chute, mais aucun mal supplémentaire pour l'affaiblir encore plus. Enfin, épuisée par les évènements, j'allai trouver un endroit tranquille où l'on pourrait récupérer avant de repartir chercher Foxy manquant à l'appel. Je traversai donc les rues du marché désert en quête de l'endroit idéal, tandis que je me demandai:"Draniolon, qu'a-t-il bien pu t'arriver...? Où es-tu à présent si ce n'est pas avec moi ? Et qu'est-ce qui m'empêche de me transformer ? Tant de questions sans réponses pour le moment...";

    Je fus également interpellée par la quantité faramineuse de produits diverses et variés que ce marché proposait. Autant de nourriture et fournitures utiles à portée de main, je ne pouvais résister à en prendre un peu, juste par nécessitée:"Avec autant de choses ici, on aurait assez pour survivre pendant des années! Si je prends juste le nécessaire pour que l'on puisse se rétablir, personne ne remarquera ce que j'ai pu prendre... Et puis ce n'est pas du vol, ça n'appartient plus qu'à des âmes errantes... Enfin, j'espère juste qu'on ne m'en voudra pas trop pour si peu..."; Je déposai Foxaly sur le sol du marché, en l'adossant à un mur pour ne pas qu'il tombe, puis récupérai quelques fruits, un grand drap, deux morceaux de tissu et quelques citrons, avant de revenir vers mon ami, ne paraissant plus que simplement endormi. Je fis mon possible pour ne pas le déranger, malgré ce que je faisais pour l'aider... Comme le léger froid ambiant n'aidait pas, je plaçai le drap sur lui en espérant que ce serait suffisant pour le réchauffer, puis j'ouvris l'un des citrons afin d'en verser le jus sur l'un de morceaux de tissu. Avec ce chiffon citronné, je passai délicatement sur les quelques blessures du visage de Foxaly, mais à peine j'effleurai ses plaies que je vis son expression devenir amère. Malgré cela, je me persuadai de poursuivre l'opération, afin de désinfecter les écorchures que je pouvais atteindre facilement. Se faisant, une fois le visage terminé, je passai aux plaies sur ses bras, mais il fallait bien qu'à force, je le réveille... Ainsi, Foxaly émit un léger gémissement de douleur, avant de me demander:"Aïe... Que..., qu'est-ce que tu fais...?"; Ne réalisant qu'à moitié qu'il était éveillé, je lui répondis sombrement:"Je désinfecte tes blessures, rien de plus... attends, quoi ? Foxaly!";

     

    Ok, pose de lecture^^!

    Désolée, pas d'image pour cette fois, mais faudra faire avec x)! Du coup, anecdote^w^? Et bien, tous ce que vous venez de lire est un condensé du rêve que j'ai fais y'a deux jours déjà xD! Voilà^w^!

    On est re-tipart xD!

     

    Mon visage s'illumina dès que je me rendis compte qu'il s'était enfin un peu remit, tandis qu'il poursuivit:"Euh... Célia, c'est bien toi...? Où étais-tu pendant tout ce temps...?"; Je tiquai un peu sur la question, et rétorquai soudainement:"Et bien, par où commencer... Déjà, comment te sens-tu ?"; Foxaly répondis donc:"Euh... Un peu amoché et assez faible, mais ça peu aller..."; Il se redressa un peu, avant de me regarder un peu plus en détails, là où il vit aussi de nombreuses blessures profondes et ouvertes, malgré que je tienne encore debout. Il devint pâle en me demandant:"Mais...! Mais que t'es-tu arrivé!? Comment fais-tu pour tenir avec autant de plaies béantes!? Moi, comparé à toi, je n'ai rien subit presque, alors avant de t'occuper de moi, soignes-toi!"; Je ne compris pas vraiment pourquoi il s'inquiétait autant pour moi, vu que je ne ressentais qu'une faible douleur m'engourdir un peu, mais rien de très handicapant. Foxaly ôta le drap, se mit sur les genoux et me pris le tissu des mains, puis me dit droit dans les yeux:"A quoi ça rime de souffrir autant pour protéger les autres...? Regardes-toi Célia, j'ai déjà Foxy qui est mal en point, et maintenant toi... Je m'en veux tellement..."; Je voulais couper court à ses lamentations en tentant de le rassurer:"Écoute, on est tous dans un état critique en ce moment, alors ne vas pas te dire que tout est de ta faute, car tout n'a pas été provoqué que par tes actes... Je sais, j'ai été irresponsable, je me suis lâchement enfuie, et maintenant je tente juste de me racheter en te protégeant toi... Je n'ai pas trouvé Foxy dans la prison, mais votre piste était la bonne... Malgré ça, il y a deux choses qui m'inquiètent plus que l'état dans lequel je suis à présent, et le premier est que Draniolon m'a dit que l'endroit où nous sommes à présent aspirait son énergie vitale, là où ce n'était pas mon cas... J'ai pu également remarquer cette même baisse de régime chez Foxy avant que l'on se fasse capturer...-";

    Il m'interrompit brusquement:"Attend... Tu nous suivait depuis tout ce temps ?"; Je répondis donc à regret:"En effet... Mais je ne savais pas quoi faire d'autre ici, et puis, comment veux-tu protéger quelqu'un convenablement si tu n'es pas là au moment où il en a besoin...? Tu sais, pendant que tu étais resté planté devant Foxy évanoui, j'ai fais ce que j'ai pu pour affronter la douzaine de monstres qui se dirigeaient vers toi! Mais sans pouvoirs pour les combattre, et avec autant d'ennemis, je me suis fais rétamer... D'où mes blessures j'imagine... Je n'ai rien pu faire de plus, désolée..."; Foxaly se calma un peu à son tour:"Je suis désolé d'avoir douté de toi... Pendant une seconde, j'ai cru que Foxy avait raison de douter, mais je ne vois pas en quoi au final... Et puis, tu m'as fait sortir de la prison du château, donc merci... D'ailleurs, laisse-moi te soigner! Rassures-toi, je sais ce que je dois faire!"; Pas forcément enchantée par sa proposition, je le laissai tout de même faire. Il versa donc à son tour du jus de citron sur le second tissu, et le frotta doucement sur mes plaies. Je sentais une réaction se faire, mais je fis mine de ne rien sentir, pour ne pas paraître faible. Foxaly posa ensuite une autre question:"Et du coup, quelle était la deuxième chose qui t'inquiète tant que ça ?"; Surprise, je réfléchis deux secondes avant de retrouver la réponse:"Ah oui, et bien en fait, Draniolon ne répond pas quand je lui parle par télépathie, et je ne ressens plus sa présence... Je me demande ce qui à pu se produire pendant que nous étions inconscient..."; Foxaly suggéra alors:"Nous devrions nous reposer ici le temps de nous rétablir, et ensuite on partira à leur recherche... Qu'en penses-tu ?"; J'acquiesçai avec:"A vrai dire, c'était déjà ce que j'avais prévu de faire, héhé!"; Il poursuivit donc de désinfecter mes plaies, alors que je fis de même avec les siennes, ce qui rendait le moment assez "spécial" ("/particulier)  pour nous deux.

    Arriva un moment où la faim nous rattrapa, là où je lui demandai:"Dis, t'as pas faim à force de ne rien manger ? Parce que moi je crève la dalle pour le coup, et c'est assez rare..."; Il se mit à rire, puis prit l'un des fruits que j'avais pris parmi les produits du marché:"Tiens, sers-toi! D'ailleurs, j'aurai jamais cru que tu dirais ça un jour, mais bon, hahaha!"; Je ne pus m'empêcher de me joindre à sa joie:"Sincèrement, tout dépend de la situation, rien de plus, héhé!"; Je pris également l'un des fruits à proximité et lui tendis gentiment, avec un grand sourire:"Et toi-prends ça, je suis allée prendre ces fruits exprès alors autant en profiter!"; On mangea donc tranquillement les fruits, sans dire un mot, alors qu'une fois finit, Foxaly me demanda, curieux:"Au fait, tu peux m'en dire un peu plus sur les mondes que Draniolon protège ? Ou c'est aussi un secret ?"; Prenant sa remarque sur le ton de la rigolade, je lui répondis:"Hahahaha, nan t'inquiètes! Mais par contre je vais devoir abréger sinon tu vas t'évanouir de nouveau le temps que je te raconte tout!"; Il surenchérit sur ma blague:"J'espère au moins que tu abrègeras pas trop, parce que sinon je risque d'être aussi paumé que si j'avais été inconscient tout du long!"; Je souris tout de même, avant de lui demander en me posant à côté de lui, adossée au mur:"Et bien, par où veux-tu que je commence ?"; Foxaly rétorqua donc:"Pour le coup, c'est à toi de voir... Comme je ne connais pas trop, je préfère te laisser raconter!"; Je repris donc:"Je vois... Et bien, pour poursuivre sur ce que je t'avais dis la dernière fois, Draniolon protège différentes dimensions auxquelles il accède par les portails de l'Aire de Noloy, à Drania. C'est notamment par l'un de ces portails que nous sommes arrivées ici, là où on s'est rencontré donc..."; Avec un brin de curiosité, il supposa:"Ce n'est qu'une hypothèse, mais les portails dimensionnels sont reliés à Drania par un point fixe, nan ?";

    Pour rebondir sur ce qu'il venait de dire, je poursuivis:"C'est exact, un portail mène à un point fixe d'une dimension donnée, et sachant qu'il y a sept portails dimensionnels sur l'Aire de Noloy, on peux affirmer qu'il y a sept dimensions différentes que Draniolon doit protéger..."; Foxaly répliqua soudain:"Ce système me fait fortement repenser aux portails que l'on peux trouver à Skylandia... Ils fonctionnent de la même manière, et ont les mêmes caractéristiques... C'est peut-être qu'une simple coïncidence après tout...?"; Je m'interrompis moi-même pour lui demander:"D'ailleurs, je ne sais rien de toi, alors peux-tu me faire le récit de tes aventures ?"; Il semblait perplexe, puis finis par me dire:"Comme toi avec ton récit, raconter mes aventures me prendrait des jours, donc je vais aussi abréger pas mal... Par quoi veux-tu que je commence ?"; Je lui répondis donc:"Et bien pour une fois, au lieu de faire une introduction, ou un "prologue", pourquoi ne pas me dire ce que tu as vécu là-bas?"; Foxaly commença donc à conter son histoire:"En fait, mon premier véritable souvenir de Skylandia était que j'étais amnésique, me souvenant que du fait d'avoir été humain, et que je ressemblait à une sorte de renard... Mais à peine arrivé, je ne savais pas trop où j'étais tombé... Je me fis rapidement des amis et partis en leur compagnie pour trouver un moyen de retourner dans le monde des humains...-"; J'intervins un instant:"Désolée de t'interrompre mais tu as bien dit "le monde des humains"? De quel monde parles-tu au juste ?"; Étonné de ma question, il chercha un moyen pour me définir ce que je ne connaissais pas:"Euh... Comment dire... C'est mon monde d'origine, euh... C'est de là-bas que je viens, de... Et puis, oublie ça, ce n'est pas important de toutes façons...";

    Je voulais en savoir plus sur ce monde, car ne le connaissant pas, je désirai découvrir s'il y avait un lien ou non entre nos deux histoires:"Attends! Tu étais amnésique ? Tu veux dire que tu ne te souvenais plus de rien avant ce moment là...? Mais la mémoire t'es revenue depuis, ou tu en es toujours au même point...?"; Il coupa court à mes interrogations:"Je préfère encore qu'on ne parle pas de ça... C'est déjà assez difficile pour moi, alors ne viens pas en rajouter..."; Attristée par sa réaction, je laissai échapper le fond de ma pensée:"Et fait, si je t'ai demandé ça, c'est surtout parce qu'avant le jour où j'ai rencontré Lunol et Draniolon, je n'ai absolument aucuns souvenirs... Mais c'est, selon ce que m'a dit Draniolon à plusieurs reprises, dû au fait que je suis une élue, et donc ma mémoire a été effacée pour me permettre d'effectuer la mission que ces dieux m'ont confiés à bien... Cela dit, mon Fléau affirmant qu'elle est mon moi passé, je ne sais quoi penser... Après tout, la seule fois où je me suis souvenue très brièvement de quelque chose que je n'ai pas eu l'impression de vivre réellement, c'était après avoir eus recours plusieurs fois à ce même Fléau... Voilà pourquoi..."; Foxaly me regarda d'un air compatissant:"Je ne pensais pas que tu serais dans un cas similaire au mien... Tu as l'air si sûre de toi quand tu combats, et si fragile par moment... Je... Je veux dire... Ton histoire n'a pas dû être si simple non plus... Mais il me vient une question... Te souviens-tu d'une impression, d'un ressenti à ce moment là ? Au début de ce souvenir ?"; Je ne pouvais que dire non, je ne me souvenais pas de ressenti que j'avais pu avoir à ce moment là, donc je lui dis:"Hélas... J'ai bien peur que je ne m'en souvienne pas... Rien de notable à vrai dire... Juste que j'avais l'impression de reconnaître très vaguement l'endroit, mais c'est tout...";

    Il soupira avant de reprendre:"En fait, si je suis avec Foxy, c'est parce que je dois l'aider à développer ses pouvoirs, mais au début, j'avais beaucoup de choses en commun avec lui... Notamment cette lame..."; Il leva la main au ciel, et dans un tourbillon de flammes, celle-ci apparut, avant qu'il ne rebaisse le bras pour me la montrer:"C'était l'arme de Foxy à la base, et j'en avais bizarrement hérité, mais je ne sais quoi penser, à part que cette arme a une puissance égale à celle de Foxy... Et toi, quelle était ta première véritable arme qui ta permise de vaincre les ennemis les plus féroces ?"; Je souris doucement en repensant et comparant nos deux histoires:"Et bien, c'est peut-être difficile à croire mais ma détermination était ma meilleure arme... Je veux dire, j'ai réussi à vaincre le Fléau de Draniolon juste par un combat psychique, c'était assez dément d'ailleurs! Mais il n'empêche que les vraies armes que j'ai eu à ma dispositions n'ont toujours été que les différentes formes que je peux prendre selon la situation, les différents amis que j'ai pu me faire qui m'ont vraiment aidés, mais aussi le moral... A vrai dire, j'ai souvent tendance à m'emporter quand je suis dans un combat difficile, mais je fais au mieux pour me contrôler... En fait, plus je suis énervée, plus je fais mal, mais plus je fais souffrir mes alliés, car il peut m'arriver de tout détruire sans discernement, et ce sentiment... Ce sentiment de haine infinie, de rage éternelle, d'amertume sans fin, de souffrance immuable, toutes ces douleurs incessantes qui te traversent l'esprit et qui accroissent encore la férocité de tes coups, avec l'impression de n'être plus que l'ombre de soi-même, un simple morceau d'un monde que tu ne peux contrôler à ta guise, c'est tout ça qui fait que j'aime et déteste me battre... Et c'est aussi tout ça qui est à la fois ma plus grande force, et ma plus grande faiblesse...";

    Foxaly semblait complètement stupéfait, et admiratif:"Je... Je ne sais que dire... Juste, tu es incroyable...! C'est presque ce que pourrait dire une légende vivante! Avoir conscience à la fois de ses forces et de ses faiblesses, sans renier son passé, avançant vers l'avenir, j'ai peine à y croire... Je te savais robuste, forte, mais incroyable à ce point ? Je ne l'aurais jamais soupçonné! Quand je pense que je cherche encore à connaître ma vraie puissance, je dois dire que comme exemple de détermination y'a pas mieux! Comment fais-tu pour ne pas succomber à la pression d'une vie aussi stressante que la tienne ?"; Un brin de colère traversa ma voix:"Et bien disons que je commence par oublier de me comparer... Ainsi, j'évite de devenir prétentieuse car je renie tout ce qui s'apparente à "avoir un égo surdimensionné", ça permet de garder les pieds sur terre, et ton discours m'a fait plaisir, certes, mais j'aurai peut-être préféré que tu gardes ça pour toi... En fait, je me rend compte que rien qu'en te disant tout ceci, c'est un peu comme si je m'en vantais... Mais ce n'était pas mon intension, donc pardonne-moi, mais je vais peut-être m'arrêter là sur le sujet..."; Foxaly rajouta, compatissant:"Oui, je comprends... Et puis, on a eu le temps de se remettre de nos mésaventures, donc que dirais-tu qu'on se remette en route ?"; Je poursuivis donc:"C'est une excellente idée! Allons-y, avec un peu de chance, ils ne sont pas loin!"; C'est ainsi que nous reprirent la route en direction de l'entrée du château, emplit d'espoirs et de détermination!

    A suivre...

     

    Excusez-moi, j'avais oublié de faire une outro xD! Bref, merci d'avoir, lu, j'espère que ça vous à plu, et à bientôt pour la suite^w^! (sûrement pas demain, vous venez d'avoir sa part de rédaction x)! Bref, à une prochaine, ciao^w^! (vive l'italique pour les "w" x)


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Janvier 2017 à 15:35

    Super chapitre La suiteuh ! xD

    Le moment ou ils mangent m'a donné faim x)

      • Samedi 21 Janvier 2017 à 15:51

        Et, je voudrais pas dire, mais avec ce double article, j'ai déjà fais ma part de rédaction pour demain, donc quelque part tu l'as déjà eu ta suite xD! J'espère au moins que ça t'a plu, parce que ça ne t'as que donné faim, qu'est-ce que je vais penser moi O.O? Haha xD!!

        Et puis, moi j'attends ta suite Foxaly* xD! Ne l'oublie pas^w^!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :