• If I can't have Senpai :.Chapitre 6.:

    Lien de la page originelle: https://www.deviantart.com/art/If-I-can-t-have-Senpai-Chapter-6-618963369

    Nom de l'artiste originel: Sonikkufreak.

    Provenance: DeviantArt.

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    "J'apprécie que vous soyez tout les deux revenus, mais j'espère que vous savez à quel point vous allez avoir des ennuis." Les lunettes de la principale produisaient un éclat quand elle dévisageait Ayano et Budo depuis son ordinateur portable.

    "Nous n'aurions pas dû faire ça...nous sommes sincèrement désolés..." dit Ayano calmement en s'inclinant devant elle.

    "Je sais que vous l'êtes, je veux vous voir tout les deux après les cours pour répondre aux questions des agents. M'avez-vous comprise?"

    "Oui." répondirent Ayano et Budo à l'unisson.

    "Bien, une fois l'interrogatoire terminé, nous discuterons ensemble de votre punition. Vous pouvez disposer."

    Le duo s'inclina par respect puis quittèrent lu bureau de la principale. Sans un mot, ils marchèrent le long du couloir menant vers la cour. Les cours ne commençaient pas avant 20 minutes faisant de la cour pour l'instant l'endroit idéal pour les élèves pour se détendre et socialiser. Ayano jeta un regard à Budo qui avait été très silencieux depuis ce matin, se rappelant à quel point Budo était bouleversé à cause de son cauchemar, Ayano décida d'engager la conversation.

    "...Tout vas bien..?"

    ".....Je vais bien." dit Budo fermement, il ne l'a même pas regardé, il restait fixé sur ce qu'il avait devant lui. Ayano savait que quelque chose n'allait pas avec le Chef d'Arts Martiaux et son nouvel allié, elle ne voulait pas qu'il détruise la moindre chance qu'elle avait avec Senpai. Elle avait besoin de lui dans ses plans, elle avait besoin qu'il se sente mieux.

    "Ne me mens pas." dit Ayano, attrapant son épaule un peu rudement, on pouvait dire qu'elle était un peu sur les nerfs, les yeux de Budo s'élargirent un peu sur le coup, il avait apparemment oublié à quel point Ayano était forte.

    "...." Il garda le silence et regarda les yeux noirs d'Ayano qui ressemblaient tant aux siens. C'était une fille forte, probablement plus forte que lui. Après ce rêve, il se demandait si il était vraiment capable de la protéger ou si c'était celui qui la mettrait en danger.

    "Budo-kun!" aboya Ayano en secouant son épaule pour tenter d'obtenir son attention. Elle détestait être ignorée.

    "...." Calmement, Budo leva son bras et retira la main d'Ayano de son épaule. "S'il te plait, ne me touche pas."

    "..Huh..?" Les yeux d'Ayano exprimaient un brin de surprise, comme si elle était ramené par les mots de Budo, ce n'était son comportement habituel. Budo dévia le regard et se remit en marche vers la cour, Ayano restait là stupéfaite en le voyant partir. Était-il en vraiment en train de la fuir? Ayano sentit sa poitrine se tordre inconfortablement et sa tête sillonnée. Il l'a fait. Les mains d'Ayano se fermaient lentement en poings tremblants.

    "...Tu vas bientôt prier que tu n'ai pas fait ça..."

    _______________________________________________

    Ayano s'engouffra dans la cour seule, elle aperçu Senpai à son spot habituel près de la fontaine et se retrouva complètement immergée par lui. "Senpai..." Elle se mit en embuscade derrière un arbre et se remit l'observer à distance. C'était le seul capable de la rendre heureuse, le seul qui rendrait sa vie complète. Ayano se trouva elle-même en train de s'allonger vers lui, elle avait juste besoin de l'avoir pour elle pourque toutes ces mauvaises actions soient récompensées. Elle pourrait éliminer tout le monde au lycée pour l'avoir.

    Soudain, elle sentit ses mains se fermer un peu et recula.

    "T-Taro-kun..." Une timide Oka s'approchait du Senpai d'Ayano. Ses deux mains étaient étroitement fermées l'une dans l'autre et une dense rougeur se répandait sur son visage. "Je suis désolée pour...Osana-chan."

    Apparemment, Osana était la principale suspecte pour l'empoisonnement de Saki Miyu.

    Senpai baissa un peu les yeux en se remémorant le pénible moment où il a vu son amie d'enfance être emportée loin de lui. Il était témoin des cris déchirants et des larmes d'Osana, l'état de vinérabilité dans lequel elle se trouvait était si difficile à regarder quand les officiers l'ont emmenée. Il n'y avait rien que Taro puisse faire pour elle et ça mettait son cœur en peine. "Merci Ruto-chan." Il releva la tête vers elle et tenta un sourire.

    "Tu n'as pas à te forcer...c'est normal d'être triste..Taro-kun." dit Oka en regardant droit vers lui, son aura semblait être au point de rupture, elle toucha gentiment son épaule avec de l'inquiétude dans ses yeux violets. "Je t'en prie...ne supporte pas cette souffrance seul."

    Les yeux de Taro s'embrumèrent et il couvrit de ses mains son visage en larmes. Oka se pencha vers lui avec quelques hésitations et enlaça le garçon en larme dans l'intention de le réconforter.

    Les mains d'Ayano griffaient l'écorce de l'arbre derrière lequel elle était caché, elle ignorait les gouttes de sang qui suintaient du bout de ses doigts. Son corps était froid à présent, comme si elle était morte sur le coup. Les pupilles d'Ayano se dilatèrent de peur et de haine en voyant Oka câliner son Senpai, son cœur se serrait dans une douleur intense.

    "...J'aurai dû savoir qu'elle faisait plus que l'apprécier..." Les propres larmes d'Ayano se mirent à rouler sur son visage en assistant à l'écœurante scène qui se déroulait devant elle. Elle couvrit son visage de ses mains et expulsa sa peine en silence, Senpai était trop gentil pour repousser Oka, Ayano était pourtant certaine qu'il voulait qu'elle arrête de le toucher. Il est trop gentil. Elle ne laissera pas Oka l'avoir, un petit sourire commença à se dessiner sur son visage alors qu'elle pleurait encore faiblement sa peine de cœur. Il semblait qu'elle ait une nouvelle rivale à éliminer.

    De l'autre côté de la cour, Budo était en train de discuter avec ses amis et Membres du Club d'Arts Martiaux à propos des évènements d'hier.

    "Je ne faisais qu'amener Ayano à la maison, c'est tout."

    "Ça sonne un petit peu suspect si tu veux mon avis." dit Shima Shita, frappant son épaule de manière enjouée.

    "Hm...comment ça?"

    "Ugh, Budo ne joue pas l'idiot, il est évident qu'il y a quelque chose entre toi et Aishi-chan! quoi d'autre pourrait te pousser à t'enfuir avec elle" affirma Shima avec des yeux pétillants et les mains serrées l'une dans l'autre avec excitation. "Dit-moi tout!"

    "Eh..." Budo se sentit rougir légèrement à l'hypothèse de son amie. "Je n'ai absolument aucun sentiment pour elle, nous sommes juste amis."

    "Est-ce bien vrai?" demanda Mina Rai, qui le toisait avec un regard sévère sur son visage.

    "Um...oui." dit Budo en levant un sourcil.

    "Et bien, j'ai entendu dire que tu avais désobéi à une prof, attrapé Aishi-san et que tu t'es enfui du lycée! Dis-moi que ça ne semble pas du tout suspect." Mina juste devant son visage avec un regard apparemment furieux encré sur son visage, Budo cligna des yeux plusieurs fois.

    "Aww, Mina-chan est jalouse~!" gazouilla Shima.

    "Silence Shima!" aboya Mina et regarda de nouveau vers Budo. "J'espère que tu ne me mens pas." ajouta Mina, contrariée. "Hier, tu étais censé m'enseigner le coup du lapin." marmonna-t-elle dans sa barbe, clairement vexée. Remarqua cela, Sho Kunin s'incrusta dans la conversation.

    "Peut-être qu'un rendez-vous est à prévoir." dit Sho en donnant un amical coup de coude à Budo. "Qu'en penses-tu Mina? Budo te prend en rendez-vous."

    "S-Sho!" Budo lui lança un regard plein de haine, à quoi pouvait-il bien penser en proposant quelque chose de ce genre devant ses amis, bon sang. Budo s'apprêtait à dire quelque chose quand Mina parla.

    "E-et bien, j'accepte car tu me dois bien dédommagement pour hier, tu peux me m'offrir un diner demain soir!" ajouta Mina en croisant ses bras clairement satisfaite de sa proposition. "à 18h précise."

    "....Que..." Budo était effaré, le fait même que Mina adhère aux propos de Sho était rare, il jeta un œil vers Juku pour de l'aide mais Juku restait muet avec un petit sourire sur son visage. "...Hahh très bien Mina, je vais t'emmener dans le meilleur endroit que je connaisse." lança Budo de sa joyeuse voix héroïque, il pourrait aussi faire une meilleure prestation vocale.

    "La nourriture a intérêt d'être incroyable, Masuta-kun." dit-elle en le regardant ironiquement. "Et ça a plutôt intérêt de ne pas être un fast-food!"

    "Bien sûr, tu penses vraiment que je ne sais pas comment traiter une demoiselle?" plaisanta Budo en tapotant amicalement la tête de Mina.

    "Hmf...C'est à moi d'en juger." Elle ne put s'empêcher de rougir un peu, alors qu'elle attendait déjà impatiemment ce rendez-vous. "J-je vais en cours..." souffla-t-elle rapidement en déviant du regard, elle marcha au loin en emportant Shima avec elle, qui était visiblement abasourdie par le rendez-vous prochain.

    Une fois les filles hors de vue, Budo se tourna vers Sho et le prit par le col étroitement, l'amenant plus près. "Bon sang, mais à quoi tu joues!?"

    "Je pense que tu as besoin d'être un peu puni." Sho sourit. "D'ailleurs...Mina semble un peu plus heureuse depuis que tu as accepté..." poursuivit-il en évitant de croiser le regard de Budo.

    Budo desserra son emprise. "..........Très bien, je vois." Budo lâcha complètement le col de son ami, comprenant que Sho était profondément inquiet pour Mina mais était effrayé de le montrer. Ce n'était qu'une seule fois de toute façon.

    RINNGG

    "Heh, on dirait qu'il est temps d'aller en cours!" dit Sho. Lui et Juku saluèrent Budo et se rendirent chacun dans leur salle de cours respective.

    Un léger sourire s’immisça sur le visage de Budo en voyant ses amis partir. C'était si agréable d'avoir des amis comme eux, bien sûr ils pouvaient être exigeants et désagréables parfois mais ils étaient tous des gens biens qu'il connait depuis ses premiers jours d'école. Il se mit en route pour sortir de la cour quand il aperçu Ayano derrière un arbre avec ses mains lui couvrant le visage.

    "Ayano..." Il sentit lui même marmonner ces mots sous son souffle. On aurait dit qu'elle pleurait seule dans son coin, avant de le réaliser Budo s'avança vers elle. Une fois plus proche d'elle, il se sentait incapable de respirer, il avait l'impression que son âme était noyé.

    "Tu vas fatalement me l'amener..."

     

    "Non..je ne veux pas." Il ressentit cette même émotion et l'épouvantable sentiment qu'il avait vécu dans son cauchemar. Courir sans fin dans ce couloir qui n'en finissait pas, pour finalement être près d'Ayano alors que dans sa main se trouvait...

    Ba-Dump Ba-Dump...Ba Dump

     

    Budo se figea à cause de l'image qui heurtait son esprit, il se trouvait immobile avec sa main tendue vers elle, mais incapable de l'approcher. Il ramena rapidement sa main vers lui et s'enfuit à toute allure pour sortir de la cour et laisser Ayano derrière lui.

    "hm...?" Ayano leva la tête pour ne voir personne ici. Elle aurait juré entendre quelqu'un venir près d'elle. Elle essuya ses yeux embués de larmes et jeta un œil vers la fontaine pour se rendre compte que Senpai et Oka étaient partis.

    _______________________________________________

    "Aujourd'hui en psychologie, nous étudierons les éléments de persuasion." dit l'enseignante en écrivant sur le tableau noir et poursuivit sa lecture.

    Ayano toisait attentivement Oka qui était en train de prendre des notes. Ayano l'observait un peu plus qu'elle ne prenait de notes. Son esprit revint sur Budo, quel était son but? C'était le seul qui désirait qu'ils soient amis, c'était le seul qui lui avait promis de la protéger, c'était le seul qui lui a dit qu'il ne abandonnerai jamais. Ayano s'aperçut que la pointe de son crayon s'était brisée, elle n'avait pas réalisé qu'elle tremblait autant. Peut-être était-ce à cause de toutes les promesses que Budo lui avait faites pour finalement la laisser. Son esprit revint brièvement sur la maison vide dans laquelle elle vivait sans ses parents.

    "Non...pas encore." grogna-telle. "Je ne tomberai plus pour ça."

    Quand les cours finirent enfin, Ayano choisit de confronter Budo et son comportement agaçant devant elle avant l'heure du déjeuner. Elle fendit l'allée avec la mine sombre, montrant qu'elle n'était pas d'humeur pour réclamer la moindre réponse. Finalement, elle repéra le Chef d'Arts Martiaux dehors, adossé à l'un des cerisiers fleuris. Il semblait être ici simplement pour se reposer à l'ombre que l'arbre lui offrait tandis que les pétales flottaient dans l'air pour lentement s'échouer sur le sol.

    Ayano  s'approcha de lui et passa sous l'ombre du cerisier même si, Budo n'avait reconnu sa présense.

    "Qu'est-ce qui ne va pas avec toi?" Engagea finalement Ayano en le regardant droit dans les yeux.

    "......" Budo détournait les yeux car tout ce qu'il pouvait voir ou imaginer était la perturbante vision de rouge qui couvrait tout son corps avec un trou béant dans sa poitrine.

    "Est-ce à cause du cauchemar que tu as fais ce matin...tu sais que ce n'est pas réel?"

    Si seulement elle savait ce qu'il ressentait à l'instant. Il était sincèrement effrayé malgré le fait que ça restait un rêve ridicule, il ne pouvait rien y faire mais vivre ce rêve était un aperçu de son futur. Il ne pouvait pas ébranler l'épouvantable sentiment d'avoir son cœur battant dans sa paume. Mais ce qu'il craignait le plus était qu'il pouvait toujours sentir la pression de la ferme étreinte tout autour de son cou.

    "....." Ayano restait muette suite à l'absence de réponse, elle s'apprêtait à dire quelque chose quand Budo attrapa son épaule, elle leva les yeux pour le voir penché plus près d'elle.

    Ça ne faisait même pas un jour que Budo se sentait déjà seul sans elle à ses côtés, il n'était même pas certain de savoir comment il avait même pu tolérer ça alors qu'il n'était pas si proche d'elle avant, mais il savait ce qu'il fallait faire.

    "Ayano...je t'en prie, reste loin de moi." Souffla-t-il dans son oreille.

    "Q-quoi...?"

    "Ne t'approche plus de moi à nouveau." Il éloigna son visage du sien.

    "Eh...!?" Avant qu'elle ne puisse prononcer le moindre mot, Budo lâcha son épaule et partit de nouveau.

    Ayano sentit monter en elle une violente rage, prit Budo par le col et le fit tourner vers elle. "De quoi tu parles!? Qu'est-ce qui se passe !?" demanda-t-elle, Ayano était définitivement désorientée par tout ça, elle avait besoin de savoir ce qui le perturbait même si pour l'instant Budo n'était pas bavard, il s'extirpa en lui glissant des doigts et laissa Ayano.

    "Je pensai que nous étions amis." ajouta d'une faible voix Ayano avant que Budo ne soit trop loin. Il s'arrêta pendant quelques brèves secondes et se retourna un peu vers elle.

    "Nous ne pouvons...plus l'être." Il reprit sa marche et s'engouffra dans le bâtiment, laissant Ayano sous le cerisier seule. Elle restait là, complètement muette en tentant de comprendre ce qu'il venait juste de se passer.

    "..........Hehe...." Ayano couvrit la moitié de son visage d'une main. "heheh...HAHAHA...Pourquoi pensai-je que nous...étions...amis?" Elle résistait à ses pulsions et ria à gorge déployée tandis que les pétales du cerisier flottaient s'échouer loin d'elle.

    "Comment ai-je pu être si bête..."

    _______________________________________________

    Budo se rendit sans un mot à son casier et composa le code, il était apparemment le seul dans la salle des casiers à l'instant et s'en fichait. Il était furieux, furieux contre lui-même, il ouvrit son casier d'un coup sec et y récupéra son déjeuné. Il y déposa ensuite quelques livres pour les cours d'après et referma la porte du casier. Il appuya sa tête sur la porte métallique et soupira à lui-même.

    A distance, une délinquante l'observait, les délinquants ne venaient que très rarement dans le bâtiment de l'école, mais cette fois, c'était exceptionnel. C'était la même délinquante au tuyau et aux rayures bleues dans ses cheveux corbeaux. Ses yeux étaient penchés vers lui et ferma ses poings crispés, la laissant tenir d'une main son couteau. Elle allait s'avancer vers lui quand un des délinquants qui l'accompagnaient la retint.

    "Es-tu bien vraiment inconsciente? bordel, ce type n'est pas normal." souffla-t-il dans son oreille, il avait quelques bandages qui recouvraient son corps de la tête aux pieds et ses froids yeux bleus étaient parsemées de nombreuses profondes griffures tout autour d'eux.

    "Reste pas dans mon chemin! il a tué la majorité de nos membres, il mérite de connaître sa fin par ma lame." dit la délinquante en brandissant son couteau scintillant. Elle s'efforça de suivre sa proie alors que le délinquant l'attrapa et la fit chuter au sol. "Hey!!!"

    "Tu ne sais pas à quoi tu as affaire! Je l'ai vu de mes propres yeux!" hurla le délinquant aux yeux bleus.

    "Masuta-kun!!!" le cri de détresse d'Ayano se fit entendre malgré la distance, il ferma énergiquement ses poings et son corps se mit à trembler violemment.

    Heh, pitoyable, n'es-tu pas supposé être le chef du club d'Arts Martiaux?"

    "Hah, il ne peut même pas sauver la vie de sa petite amie si sa vie en dépend."

    "Attend, laisse moi prendre une photo, je veux qu'on se souvienne de ce moment."

    Le délinquant aux yeux bleus avait pour rôle de faire le gai pour vérifier qu'il n'y pas la police. Il sourit en entendant la plaisante conversation de ses congénères, comme s'ils avaient achevés le Chef d'Arts Martiaux. Il sortit alors son téléphone et se mit à rédiger un message aux autres membres du groupes qui n'avaient pas pu venir. Au moment où il allait appuyer sur "envoyer", il ne pouvait rien faire mais il entendit une étrange voix murmurer de la bouche du gars des Arts Martiaux.

    "Attendez une seconde, les gars." dit le délinquant aux yeux bleus, en replaçant son tel dans sa poche. Ses comparses reculaient en le voyant s'approcher du gars des Arts Martiaux. Il prit Budo par le col et le souleva au-dessus du sol. "N'y a-t-il rien que tu désires nous dire?" ronronna le délinquant aux yeux bleus.

    "rd...br....l...o..de....l.......r"

    Le délinquant aux yeux bleus lança un regard dérouté à Budo puis le jeta sur le sol sans même vouloir faire l'effort de déchiffrer ce qu'il essayait de dire.

    "Heh, peu importe, poursuivez les gars." Le délinquant aux yeux bleus fit alors dos à Budo quand brusquement il sentit l'arrière de son crâne maintenu par quelque chose, avant de le comprendre, il fut plaqué contre le sol, la puissance de l'impact déformée contre le sol et les larmes coulèrent sur son visage immobilisé.

    "Aughgh!!" la tête du délinquant se fit soudainement relever et éclatée à nouveau violemment contre le dallage, soulevant une nouvelle fois une vague de souffrance en lui. Il était hébété et ignorait complètement ce qu'il était en train de lui arriver. Il sentit un pied plaqué contre son dos et doucement, avec toute l'énergie qu'il pouvait rassembler après les puissants coups, il tourna sa tête pour voir Budo juste au-dessus de lui. Le chef des Arts Martiaux avait un regard sombre et le blanc de ses yeux semblait malicieusement briller.

    "N-ne restez pas plantés là, choppez-le!" Cria le délinquant aux yeux bleus. Immédiatement, le groupe de délinquants parèrent leurs armes et s'en prirent à Budo. Avec un simple mouvement, Budo esquiva toutes leurs offensives et intercepta l'une de leurs armes, la brisa dans un audible craquement mais il ne s'arrêta pas là, il lui déchiqueta le bras avec un simple effort. Le bruit de tissu déchiré et d'écorchement de la peau était écœurant, et anormal.

    "AHHHHHHGH!!"

    Le groupe de délinquants blêmirent à l'affreuse vision devant eux. Le délinquant avec le bras en moins s'effondra au sol tandis que son corps déversait le liquide vital de celui-ci.

    Budo brandit le bras arraché vers le ciel et laissa le sang se déverser dans sa bouche. Il avala chaque goutte qu'il recevait dans un râle de satisfaction.

    "Hahh...J'avais oublié à quel point le goût du sang d'un mortel était délectable." ronronna-t-il entre ses lèvres, il lâcha la bras et approcha sa tremblante victime. "J'en veux plus..."

    "Bordel, t'approche pas de lui!" beugla un délinquant tenant une batte métallique, il fondit vers Budo et tenta un coup à la tête quand Budo dévia la batte de la main du délinquant et lui saisit le visage. Budo écrasa ensuite la tête de sa prise sur la grille avec férocité en l'entraînant sur les barreaux métalliques rouillés.

    Pendant qu'il s'affairait sur ce délinquant, trois autres délinquants essayèrent de déstabiliser Budo en lui sautant dessus et l'arrêter, mais ça ne fit qu'accroitre la surcharge. La tête de la victime de Budo était à présent sordidement incrustée dans les barreaux grâce à ses camarades.

    "merde, MERDE!"

    "Haww, une si splendide vision." dit Budo, le sourire jusqu'au oreilles. Remarquant enfin les trois délinquants sur son dos, il les envoya valser d'un coup et s'empara de la batte d'acier de sa victime.

    Les trois délinquants se rendirent finalement compte à quel point ils ne faisaient pas le poids, tentant de ramper pour fuir Budo, ce qui le fit uniquement rire. Soudain, une mystérieuse aura démoniaque entoura le corps de Budo et d'un mouvement rapide, la fumée obscure formait de petites mains. Un par un, chaque main attrapa les jambes des délinquants et les tiraient vers Budo. Budo prépara son coup de batte et aux délinquants qui allait fatalement se prendre le coup.

    "PAR PITIE, NON, NOOON!"

    THUD

    En moins d'une seconde, la tête du délinquant avait été détachée de son cou. Partie d'un seul coup. Les deux autres délinquants hurlaient de terreur en se faisant emporter vers leur fatale destinée.

    THUD THUD

    Le délinquant aux yeux bleus observait la scène en horreur car le reste de ses camarades s'étaient fait tuer sous ses yeux. Budo laissa tomber la batte de métal ensanglanté à côté de lui et lécha de reste du sang qu'il avait sur ses doigts.

    "Qu'es-ce...que t'es...?" s'étrangla le délinquant aux yeux bleus en se démenant pour s'enfuir.

    "N'aimerais-tu pas savoir." dit Budo en s'avançant vers lui, prêt pour encore plus quand il s'arrêta soudain à mi-pas. "Heh..."

    "...Nn?" Le délinquant aux yeux bleus se prépara à recevoir un éventuel choc en le regardant tout en se demandant ce qu'il allait bien lui faire.

    "Tu es chanceux..." Budo récupéra la batte métallique et assomma le délinquant aux yeux bleus. Il fit tomber la batte dans un bruit sourd et regarda de haut en bas le sanglant travail accomplit. "Je suppose que je vais devoir nettoyer ça avant d'aller sauver la fille."

    "Tu voudrais faire demi-tour si tu avais vu comment il était l'autre jour." Affirma le délinquant aux bandages en tendant sa main vers la délinquante. "Crois-moi."

    La délinquante claqua la main de son comparse et se releva d'elle-même. "Si tu montres quelques faiblesses, et bien je suppose qu'il faut planifier davantage d'organisation." marmonna la délinquante avant de laisser le groupe derrière elle.

    "Pitoyable." Elle n'avait pas réalisé à quel point ses camarades étaient inutiles.

    _______________________________________________

    Les élèves sortaient de la classe prêt pour aller déjeuner. Beaucoup se rendaient sur le toit pour profiter de la plaisante brise et de l'atmosphère calme qui y régnait pendant que les autres se rendaient dans la cour et s'asseyaient sur l'herbe pour dévorer leur repas.

    Ayano se trouvait dans la cuisine du lycée et s'affairait à préparer des gâteaux de riz. Elle coupa en fines tranches quelques morceaux de bananes et les plaça sur chacune des préparations. Elle prit ensuite les gâteaux et les disposa sur un plateau rose, elle allait sans doutes possibles conquérir le cœur de Senpai avec ces gâteaux.

    Elle dénoua en vitesse son bandana violet de ses cheveux et raccrocha son tablier. Elle lissa sa jupe et refit sa coiffure avant de s'emparer du plateau et de se diriger vers la porte.

    "Attends, Aishi-san!" Une fille blonde avec une queue de cheval latérale appelait Ayano et couru vers elle, c'était Yuna Hina. "Tu viens après les cours, pas vrai?"

    "Je ne peux pas, la principale veut me voir dans son bureau après les cours."

    "Eh!! m-mais on a besoin de toi pour essayer la robe pour le Festival du Printemps, tu te souviens?"

    "Je le ferai demain." Ayano s'apprêtait à partir quand Yuna l'attrapa par le bras. "H-hey, j'ai dit."

    "Je t'en prie, Aishi-san on a vraiment besoin de tes mensurations et peut-être même que tu pourrais donner un aperçu à tout le lycée de ce que donnera la mignonne robe du Club de Cuisine que nous allons porter!" Yuna prononçait ces mots avec un espoir dans ses yeux.

    "....." Ayano abattit le silence, si elle devait porter cette robe en servant Senpai, peut-être pouvait-elle le charmer avec cette apparence, et également gagner en réputation. C'était sa chance de faire bonne impression. "Très bien."

    "Hahh, vraiment!?" Les yeux d'Yuna brillaient. "Bouge-pas d'ici!" Elle quitta la pièce en vitesse pour chercher la robe.

    ***************

    "Hahh, trop mignonne." s'émerveilla Yuna en admirant la robe rose avec un tablier bordé de dentelle blanche. Les cheveux d'Ayano étaient relevés par un ruban de dentelle rose, et portait des bas rayés blancs et roses avec des chaussures roses. "Tu es magnifique Aishi-chan!"

    "Merci."

    "Maintenant sors d'ici et montre-leur ce que tu leur as préparé!" s'exclama Yuna avec enthousiasme, elle donna à Ayano le plateau de gâteaux de riz et lui ouvrit la porte. Ayano soupira et quitta la cuisine et s'engouffra dans le couloir. Elle commença à servir aux différents élèves dans le couloir les échantillons de gâteaux de riz. Soulignant un large sourire sur son visage, elle reçu quelques regards de garçons sous le charme et des "awws" des filles.

    "Vous ne trouvez pas qu'Aishi-san est adorable!" murmurait une des élèves. "Maintenant, je veux vraiment rejoindre le Club de Cuisine!"

    "Je vais définitivement me rendre au club de cuisine pendant le festival du printemps." s'enthousiasma un étudiant.

    Une fois s'être occupée des étudiants dans le bâtiment, elle se rendit dans la cour. Immédiatement, tous les yeux étaient rivés vers elle, rougissant légèrement à toute l'attention qu'elle attirait, elle se contenta de servir les autres élèves afin de s'occuper de Senpai en dernier.

    C'était bien, elle avait capté l'attention de tout le monde, les yeux de Senpai étaient eux-aussi posés sur elle cette fois. Elle se sourit à elle-même en rêvant du moment où elle lui offrirait un gâteau de riz, et faire en sorte qu'il échappe à tous ses problèmes de cette façon. Elle était certaine que ses préparations étaient meilleures que ceux qu'Osana avait fait pour Senpai.

    "Wow, mates-moi ça." lança Sho en jetant un œil vers l'autre bout de la cour pour voir Ayano dans cette robe. Il tira sur le bras de Juku et indiqua la direction de la jeune fille.

    "Je ne l'ai jamais prise pour un top modèle mais ça lui va bien." rougit Juku. "Tu penses qu'elle va venir par ici?"

    "Bien sûr que oui si c'est l'amie de Budo, pas vrai Budo?"

    "Quoi?" Budo était en train de manger son plat de ramen avec les baguettes fournies avec son repas. Il jeta un œil à l'horizon pour voir Ayano dans une mignonne robe rose, en train de faire le tour des gars pour les servir, ce qu'il fit écarquiller ses yeux de gai.

    "Hahh, trop kawaï." dit Shima en regardant la stupéfiante Ayano. "Je dois faire des photos!"

    "Hmf, laisse donc ça aux membres du club de photographie." rétorqua Mina en détournant le regard d'Ayano. Elle émettait des hypothèses sur la raison première d'Ayano de porter cette robe.

    Même en servant les élèves affamés, Ayano jetait de temps en temps quelques regard à son Senpai qui était toujours à son endroit habituel, mais sans Oka dans les parages pour le déranger cette fois. C'était ça chance pour qu'enfin il la remarque, elle n'avait qu'à offrir les autres gâteaux de riz aux autres élèves et conserver les derniers pour les donner à Senpai son gâteau de riz spécialement conçu pour lui, disposé dans le coin du plateau.

    Puis elle jeta un œil aux derniers élèves qui s'avéraient être les membres du club des arts martiaux, elle sentit immédiatement l'amertume dans sa poitrine. Juste entrapercevoir Budo là-bas l'énervait à présent, pour tout les jours qu'il a passé à l'ignorer. Elle lui lança un bref regard et nota son regard, après avoir fermé les yeux, Budo s'en retourna vers son déjeuné. Maintenant, Ayano était vraiment enragée, s'ils étaient bien ce qu'il appelle 'amis', pourquoi l'ignorait-il, pourquoi lui a-t-il promis tant de chose pour l'ignorer comme si elle n'était rien?

    Il ne valait rien. Rien.

    "Ahh, Ayano vient par ici!" exulta Shima en un cri strident, sortant son téléphone de sa poche. Sho et Juku étaient plutôt impatient de la voir elle, et sa nourriture gratuite! où pouvait-il se tromper?

    Au lieu d'aller voir les membres du club des Arts Martiaux, elle se rendit droit vers leur leader en premier. Avant que Budo ne puisse même lever les yeux vers elle, il reçu les gâteaux de riz en pleine figure.

    "Ehh!?" Était tout ce que Budo parvint à dire, il n'avait toujours pas réaliser ce qu'il s'était passé quelques minutes avant. Il leva la tête vers Ayano avec de grands yeux désorientés, et s'apprêtait à dire quelque chose sur le fait qu'elle était dure alors qu'il remarqua le sombre regard dans ses yeux, un qu'il n'avait jamais vu avant.

    "Ayan-"

    "...Menteur!"

    "Qu-quoi..?" Budo le regardait quand il la vit révéler un mélange d'émotions sur son visage.

    "Menteur...tu...tu.." Ayano ne savait pas pourquoi elle agissait ainsi. Elle devrait simplement décamper du groupe d'élèves et aller droit vers Senpai mais quelque chose la surpassait, c'était complètement nouveau pour elle. Trahison.

    "Ayano..." Budo l'observait avec une attention sincère qui se lisait sur son visage.

    "Aishi-san, c'est quoi ton problème bordel?" hurla Mina en tentant de retirer les morceaux de gâteaux du visage et des cheveux de Budo, mais fut royalement ignorée.

    "Tu...TU AS DIT QUE TU SERAIS LÀ POUR MOI!" Ayano était maintenant en train de trembler de rage, comment pouvait-elle être si déraisonnable en laissant ce jeune homme entrer dans sa vie. On dirait juste que tout le monde la trahis, En premier ses parent l'ont laissé seule, Info-chan a donné des informations aux délinquants et aujourd'hui Budo, son allié, reviens sur sa parole. Elle n'avait jamais réalisé le sentiment d'avoir subit un mensonge, ou même la trahison, mais à présent, elle préférait plutôt subir d'être trempée dans un bain de sang.

    PLIC PLOC

    "Huh...?" Ayano ramena lentement sa main vers son visage pour le trouver humide. Elle...pleurait? Non, c'est impossible pourtant, la seule personne pour qui elle voulait pleurer été Senpai, pas Budo. Son regard se fixa de nouveau sur Budo qui la toisait avec un air de chien battu, il commençait à se lever et instantanément se cœur se mit à s'accélérer. Qu'est-ce qui lui prenait, elle n'avait jamais eux ces sensations avant?

    "Ayano-san..Je suis-je suis" Il allait l'atteindre mais Ayano fit rapidement reculer son visage rougit par la rage et les larmes.

    "N-Ne t'approches pas de moi!" Ayano prit subitement la fuite pour sortir de la cour en poussant les élèves sur son chemin. Pourquoi agissait-elle ainsi, pourquoi ne s'en fichait-elle même pas?

    "Mais nan, les gâteaux de riz..." dit Juku, déçu.

    "Hey mais, ne gaspillions pas ça, Budo, vient par là et partage." ajouta Sho en essayer de manger le reste du gâteau de riz sur l'épaule de Budo.

    "Vous pouvez la croire?" s'indigna Mina en se relevant. "J'appelle la principale!" Brusquement, Mina sentit Budo la frôler pour quitter la cour à la poursuite d'Ayano.

    Mina l'observait sous le choc alors qu'il courait après la fille qui lui a juste balancé des gâteaux de riz à la figure. S'occupait-il vraiment de ce genre de fille après qu'elle ait agit si cruellement envers lui. Mina posa une main contre sa poitrine et baissa les yeux complètement déroutée. Non, Budo vois juste Ayano comme une amie, elle-même n'étais pas perçue différemment par lui. Sa main se ferma en prenant une décision à ce moment là.

    "Non...Non...J'avais pas fini!!!" pleura Sho en regardant, impuissant, Budo s'en aller avec le reste du précieux gâteau de riz qu'il n'aura pas eut la chance de goûter.

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Commentaire traduit de l'auteur:

    Celui-ci est un peu plus long, juste pour lier un plus tout ça ensemble.

    Par contre, la prochaine partie...bon sang

     

    J'espère qu'on connaîtra bientôt les noms des délinquants dans le jeu



    En tout cas, les gars j'espère que vous apprécie l'histoire depuis le début et vous pouvez également la lire sur wattpad sous Dollysonnikku :3

    Personnages - Yandere dev


    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Enfin 8D!! J'espère  que vous appréciez également la trad' de quality xDD!! Ouais, je fais de mon mieux, alors pardonnez moi s'il y a quelques imprécisions ^^'

    J'ai notamment eu un mal fou à traduire: "moe type" parce que je ne sais pas ce que c'est ._. Mais bon, je me suis dit: quand je fais une recherche, je tombe sur "modèle", du coup, n'y aurait-il pas un rapport? Et puis, selon le contexte, ça pouvait "à-peu-près" passer... donc j'ai choisi de traduire par "top modèle" ._. ...voilà, si vous en savez plus, prévenez moi^^'.

    Bref, je me colle au prochain chap'^^! Ciao ;D!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :