• Lamezia, la découverte d'une terre niée par les Dieux.

    Bonjour, bonsoir à tous^^! Aujourd'hui, (peut-être) à votre grande surprise, (complètement spoilé par le titre) nos protagonistes se rendent quelque part... (bah attend, c'est déjà écrit aussi, alors autant s'économiser si le taff est déjà fait ;)! Bref, sur ce, on est parti^^!

     

    Le soleil et l'animation du monde de la lumière était enfin revenu sur ce monde, mais qui avait bien pu rétablir la situation ? Telle était la question que nous nous posions au retour soudain des zones d'ombres froides et des chaux endroits lumineux. Philias, sachant pertinemment qu'un garde ou deux n'allaient pas tarder à rappliquer, il demanda:"Vous en avez fini avec les questions ?"; Foxaly lui répondit simplement par un hochement de tête, tandis que je lui dis:"Je crois que c'est bon pour nous deux."; Philias prit alors brièvement l'apparence d'une wyverne à l'aide de son pendentif, et il nous fit signe de grimper sur son dos, ce que nous fîmes sans broncher. Philias, avec l'apparence de cette dragonne, prit son envol en un battement vif d'ailes, et s'en alla hors du danger que représentait le marché et ses chances d'être vu. La luminosité du ciel était aveuglante pour nous, qui avions passé pas mal de temps dans l'obscurité du crépuscule. La wyverne se dirigea vers le toit de la maison aux chats pour nous y déposer avant de repartir à l'aide d'un étrange portail, créé par les pouvoirs de la dragonne. Mon collier semblait réagir à la présence de la dragonne et s'était légèrement illuminé, mais à peine Philias partit que la brillance du pendentif se dissipa peu à peu. Foxaly m'interpella alors:"Quelque chose ne va pas?"; Je rivai mes yeux vers lui un instant, avant de réfuter:"Non, ce n'est rien. Allons rejoindre les autres, avant qu'ils ne s'inquiètent pour nous."; Je ne lui laissai pas le temps de me répondre, et je dévalai la pente du toit avant d'atterrir devant la maison, puis je l'entendis faiblement murmurer quelque chose:"En fait, je pense qu'ils sont déjà au courant... Mais si tu le dis..."; Il me rejoignit d'un bon, et son habileté me surpris un peu, mais je n'y prêtai pas plus attention que cela.

    Alors que nous nous apprêtions à retourner à l'intérieur, quelqu'un nous interpella, ce qui nous fit nous retourner:"Excusez-moi de vous interrompre tout les deux, mais comment était votre petite escapade?"; Il s'agissait de Salveedia, qui apparemment nous avait volontairement suivi. Comme nous restions muets devant sa question, elle continua:"Alors, vous avez perdu votre langue tout les deux ? Que vous arrive-t-il ?"; La féline se rapprocha à grand pas de nous, pour sauter sur les épaules de Foxaly avant de bondir sur les miennes, comme pour nous narguer. Une autre voix familière vint se joindre à la "plaisanterie" de Salveedia:"En effet, ils paraissent bien statufié de leur sortie nocturne, alors qu'avez-vous appris de nouveau de si traumatisant pour vous retrouvez ainsi ?"; Je finis enfin par dire un mot:"Vous avez fini de chercher à tout savoir...? C'est très agaçant vous savez... Et puis, vous étiez là nan ? Donc vous le savez déjà, je me trompe ?"; Salveedia redescendit et se retourna vers nous:"Hé beh, elle a l’œil cette petite! Heureuse de voir que je ne me suis pas coltiner des incompétents!"; Saphrania rajouta un autre commentaire:"Pas sûr qu'elle nous ait  repéré, mais si elle n'a fait que le déduire, autant dire qu'elle est plutôt perspicace!"; Foxaly se permit à son tour de prendre la parole:"En réalité, comme vous en avez parlé à Foxy, j'étais déjà au courant... La télépathie ça peut servir aussi."; La louve et le félin lâchèrent l'affaire et dirent simultanément:"Très bien, dans ce cas allons-y!"; Sans savoir vraiment ce que nous allions faire, j'ouvris un portail pour accéder à l'intérieur de la bâtisse, et je suivis les autres qui l'empruntèrent sans mal. Je chuchotai ma question à Foxaly:"Tu sais où elles nous emmènent toi...?"; Il ralentit un petit peu et me répondis:"En fait, Foxy m'en a rapidement parlé tout à l'heure avant de te rejoindre, mais à vrai dire, je n'en sais que trop peu pour pouvoir t'en dire plus.";

    Draniolon se tenait là, devant une sorte de porte qui n'était pas là auparavant. Alors qu'il ne dit pas un mot, il ouvrit cette porte et je vis, stupéfaite, un portail dimensionnel similaire à celui que Philias venait d'emprunter à l'instant. Salveedia nous fit un petit discours avant de nous faire traverser:"Ok, alors nous allons aller sur Lamezia. J'aimerai que vous restiez groupés, compris ? J'ai quelqu'un à vous présenter, en plus de la Terre des Lamentations à vous faire promptement visiter, même s'il s'agit aussi de notre terre natale pour Saphrania et moi-même. Draniolon a accepté de vous laisser y aller avec nous, donc ne profitez pas de cette aubaine pour vous tirer, ou quelque chose dans le genre. Foxy est déjà là-bas, donc nous allons faire le trajet en deux temps. Premièrement, nous allons rejoindre Foxy qui est en route vers le camp, nous en profiterons pour nous y reposer, puis nous reprendrons la route vers les ruines pour rejoindre Prismalion. Il ne sert à rien de me demander qui est Prismalion pour le moment car vous le saurez bien assez tôt! Maintenant, allons-y sans plus attendre!!"; Salveedia pris brutalement l'apparence d'un tigre, avant de bondir dans le portail. Draniolon nous fit signe d'y aller, mais une autre question me taraudait l'esprit:"Ne devrions-nous pas rester ici pour garder un œil sur l'Hylien ? N'était-ce pas notre but à la base ?"; Le dragon azur me lança un regard glaçant:"Nous n'avons pas toujours quelque chose à faire au même endroit, or il s'avère qu'ici, pour le moment, nous ne devons pas intervenir, mais le moment viendra... Pour l'heure, il s'agit de s'occuper d'une terre abandonnée par les miens, et donc je me dois de leur venir en aide. Libre à toi d'être digne de ton titre ou non Célia, à toi de voir si tu me suis, ou si tu restes ici les bras croisés. De toute façon, je sais que leur histoire risque de t'intéresser, donc quel intérêt pour toi d'attendre ici ? Ne sois pas contrariante et vient avec nous! Le voyage sera long et périlleux comme tu les aimes!! Une longue traversée dans le désert, ça ne te tente pas ?";

    J'étais perplexe, vu son enthousiasme il cachait forcément quelque chose, d'autant que son sourire me paraissait sincère pour une fois, comme s'il avait abandonné l'idée de me piéger, et qu'il faisait des efforts pour me comprendre... Foxaly, quant à lui, se résigna un peu:"Une longue marche dans le désert...? Avec des dangers sur le chemin ? Euh... Bizarrement ça me dit pas trop... Mais je dois rejoindre Foxy, donc ai-je vraiment le choix...?"; Je regardai Foxaly d'un air compatissant:"En fait, j'ai bien peur que non."; Je frôlai par mégarde son poignet alors que je prenais un brin d'élan pour sauter dans le portail, mais le voyant sursauter légèrement, je m'arrêtai d'un coup:"Tu viens ?"; Foxaly me regarda, béa, ne sachant que dire, alors qu'au bout d'un moment, Draniolon nous laissa seul. Je me retournai vers lui:"Tu m'as l'air bien pâle Foxaly, ça va aller...?"; Il semblait étrangement surpris, mais était-ce dû au fait que je reste avec lui, ou était-ce dû à ce que je venais de lui dire ? Je n'en savais rien, mais il me demanda:"... J'aimerai te reposer une question, mais me fais-tu pleinement confiance Célia...?"; Ne sachant vraiment pourquoi il me paraissait si perdu, je tentai de le réconforter:"Je ne vois pas en quoi je te trahirai! Après tout, on est ami, alors pourquoi gâcher cette relation par de futiles actions ? Rassures-toi, mais c'est très loin d'être mon intention."; Il avait l'air plus perturbé qu'avant, mais je ne savais pas pourquoi il réagissait ainsi:"...C'est que... C'est juste que j'ai vraiment du mal à te comprendre... Et je t'ai déjà informé de ces difficultés, mais j'aimerai vraiment ne plus ressentir ces doutes... Alors, peux-tu me le promettre...?"; Je lui répondis d'une voix calme:"Je vois, une parole compte plus que les actions pour toi ? A moins que ce ne soit qu'un moyen pour toi d'avoir ma parole, mais sache que je te le dise en face, ou que je le garde pour moi, je t'apprécie trop pour oser te faire du mal, que ce soit moralement ou physiquement. Et si tu tiens vraiment à ce que je te prouve ce que j'avance, laisse-moi devant un dilemme et tu verras bien mon choix! Ce sera toujours mes proches avant moi, et ce, quoi qu'il arrive.";

    Foxaly émit un léger son et fit un petit sourire, comme s'il se sentait déjà un peu mieux, rassuré par mes mots. Je le sentais presque au bord du gouffre, mais ni une ni deux, il se reprit et reparti avec une attitude plus sereine:"Bien, je pense qu'il est temps d'y aller. Les autre doivent nous attendre depuis un moment déjà."; Le revoir avec autant d'entrain me remis à mon tour un peu d'espoir, et prête à faire ce voyage de longue haleine, nous traversâmes ensemble le portail. De l'autre côté, je me redis compte à quel point cet endroit était désolé. Foxaly me fit remarquer dans ma distraction:"Ils ont commencé à avancer sans nous... Célia, à quoi tu penses ?"; Me rendant compte du sens de ses mots, je secouai ma tête puis me mis rapidement à marcher pour rattraper le reste du groupe. Le soleil était de plomb, et ça ne manqua pas de nous épuiser. Au bout d'une bonne heure de route, nous avions réussi à rejoindre le groupe, mais nous étions toujours à la traîne, épuisé par la chaleur écrasante du désert. Draniolon restait complètement muet et semblait impassible à la chaleur, alors que Saphrania et Salveedia se murmuraient entre elles quelques mots, même si je ne réussi pas à savoir sur quoi. Foxaly, lui, tenait bon et marchait frénétiquement, mais malgré tout, la fatigue se faisait clairement ressentir. Au milieu de cette étendue déserte, seul du sable et un ciel d'un bleu orient guidait notre route à l'horizon. Nous avions beau y mettre toutes nos forces, notre énergie n'était pas suffisante pour cette traversée dans le désert. Heureusement, le crépuscule prit enfin place dans le désert, et la louve décida de s'arrêter à l'approche de la nuit tombée:"Les dangers nocturnes sont trop nombreux pour courir le risque de marcher la nuit, nous devrions dormir ici cette nuit. Et puis, je sens que certains ont vraiment besoin d'une pause."; Elle se fichait clairement de nous, mais nous n'étions pas prêt à continuer, vu l'énergie que nous venions de dépenser.

    Salveedia profita de la lumière émise par le soleil "entre chien et loup" (entre le jour et la nuit) pour aller chasser. Saphrania, quant à elle, connaissait cet endroit par cœur, et s'en alla chercher de l'eau. Draniolon nous dit alors:"Nous nous occupons de tout, alors installez-vous et laissez-nous faire. Vous méritez bien de faire un break après une journée aussi rude."; Il s'envola ensuite et survola la zone pour guetter le moindre danger pour s'assurer que l'endroit était sûr. Nous nous retrouvions de nouveau que tout les deux, mais l'épuisement avait eu raison de la parole, et nous ne dîmes pas un mot. Je m'assis dans le sable, et entendant un faible son dans un direction, j'y jetai un coup d’œil, curieuse et prudente. Foxaly se posa à côté de moi, et alors que je ne vis que Draniolon se poser au sol au loin, je m'assis en tailleur, et regardai l'horizon devant moi. Foxaly me demanda soudain:"Tu penses que c'est encore loin ?"; J'avais un doute, mais ne voulais pas trop m'avancer sur le sujet:"A vrai dire, j'en ai vraiment aucune idée... Tout dépend de là où se trouve notre objectif, de la distance que nous avons parcouru, et de la vitesse à laquelle nous allons rejoindre le lieu en question... Et puis, je repense à un truc, mais c'est qui Prismalion d'ailleurs ? Salveedia en a fait mention... Avec des ruines aussi... Pourquoi allons-nous là-bas au juste ?"; Foxaly se mit lui aussi en tailleur, et en regardant le ciel dans le vague, il eut à peine le temps de me répondre qu'il se fit interrompre par Saphrania:"Tu le saura bien assez tôt, mais commençons par le commencement. Ici, nos pouvoirs sont associés à des esprits. Je suis l'esprit de l'eau, Salveedia l'esprit du feu et Prismalion l'esprit de la terre. Il y en a d'autres, mais certains se sont enfuis, et d'autres sont partis faire leurs affaires ailleurs, et il ne reste plus que nous, et les monstres qui peuplent ce monde... Au passage, c'est surprenant que nous n'en aillons point croisé aujourd'hui, mais vous devriez rester sur vos gardes malgré tout. Cette terre est celle qui a vu naître l'esprit du Chaos, Unlucky. Les dangers de ce monde sont plus nombreux qu'ailleurs, donc vous ne pourrez survivre à votre témérité. Pour ce qui est des ruines, nous verrons ça plus tard.";

    Alors que les trois bêtes légendaires revinrent toutes vers nous, la nuit venait de véritablement tomber, et Salveedia alluma un feu pour nous tenir au chaud malgré le souffle du vent sur la plaine de sable et des basses températures de cet environnement hostile. Saphrania déposa l'eau qu'elle avait accumulé dans une cuve en glace que Draniolon venait de créer à l'instant à cet effet. Salveedia prépara la proie qu'elle venait de tuer pour ensuite nous les donner en pâture. Intrigué, Foxaly demanda à la tigresse, après avoir prit et avalé une bouchée de la viande:"De quelle créature provient cette viande ?"; Le félin finit de se délecter de son butin avant de répondre:"Il s'agissait d'un Cephalos solitaire qui trainait un peu plus loin. C'est un chasseur du désert, mais sa chair est nourrissante et délicieuse, alors pourquoi s'en priver ?"; J'en profitai pour me rendre compte que ce nom me rappelai quelque chose:"Attend... Un Cephalos ? Ce n'est pas un monstre qui chasse en groupe d'habitude ? Comment as-tu fais pour le chasser, vu qu'en général, il se cache sous le sable...?"; Elle semblait surprise de voir que j'en savais autant, mais elle esquiva la question:"Peu importe. Ne te triture pas l'esprit pour rien et reposez-vous tout les deux, la route est encore longue."; Aussi bien Saphrania que Salveedia ou Draniolon allèrent dormir alors que la lune illuminait à peine le désert endormi. Foxaly n'avait plus l'air si épuisé, et entama la conversation après un moment de silence:"...Tu sais... Pour en revenir à tout à l'heure... Je sais que ça peut te paraître bizarre mais... Quand tu m'as effleuré le poignet, je sais pas pourquoi mais j'ai réalisé... Enfin j'veux dire... J'ai ressenti un truc qui m'a interpelé... C'était comme si... Comme si tu l'avais fais exprès pour me dire quelque chose... Ou quelque chose dans le genre, mais j'ai pas compris pourquoi t'as fait ça..."; Je lui lançai un regard rieur avant de m'allonger sur le sol, les yeux rivés vers le ciel, les bras croisés derrière ma tête:"Tu sais, je crois juste que j'ai pas fait gaffe. J'avais même pas noté que je t'avais frôlé, mais si tu le dis... J'ai le droit de pas faire attention à tout quand même, héhé!"; Il s'allongea à son tour sur le sable, regardant dans la même position que moi les mêmes étoiles, puis après un moment, il me demanda:"... Dis-moi... Philias... Quel genre de relation vous entreteniez au juste...?";

    Interpelée par sa question, je le regardai du coin de l’œil:"Ça t'intéresse de savoir ça ?"; Il avait peut-être sentit une sorte de rejet par ma réaction, ce qui pouvais expliquer sa phrase:"Si c'est un secret, je suis pas obligé de le connaître... C'est juste comme ça... histoire de discuter un peu, tu vois."; Je fermai les yeux pour mieux me souvenir, et lui dis:"Ça me dérange pas de t'en parler tu sais. C'est juste que ta curiosité m'a fait bizarre sur le coup, mais je m'en remettrai, héhé! En fait, c'est encore un peu flou pour moi, mais c'est surtout quand j'étais avec lui que j'ai ressenti véritablement et me suis souvenue de la puissance de notre lien. Je ne sais pas précisément ce qu'on a vécu ensemble pour être aussi proche, mais cette sensation, comment la décrire...? C'est le bonheur de retrouver une partie de soi, c'est le bien-être qu'une seule personne dans tout une vie peut te faire ressentir, c'est le déchirement d'avoir été aussi loin de lui pendant si longtemps... Enfin, les retrouvailles avec lui... En gros, je ne suis pas très fan de ce mot, mais je l'aime! C'est juste que, ce que je ressens pour lui aujourd'hui, c'est mille fois moins que ce que j'ai pu ressentir par le passé. Mais ça m'empêche pas de ressentir l'amour qu'il me porte... Bref, je parle beaucoup trop..."; Je me relevai d'un bond, et Foxaly, surpris de me voir si brutalement partir, me demanda:"Heu... Tu vas où au juste ?"; Je lui répondis donc:"Me balader... J'ai envie de marcher un peu, d'explorer le coin, trouver un point de vue pour observer les étoiles... et réfléchir aussi... Tu veux venir avec moi ?"; Foxaly accepta volontiers, et s'apprêtait à se relever. Je lui tendis la main pour l'aider, aide qu'il ne refusa pas non-plus, et nous nous mirent en route vers un petit cratère entre deux dunes de sables. Sur le trajet, nous ne dîmes pas un mot, mais le froid étant omniprésent, il était difficile de ne pas le sentir. Alors que nous arrivions devant un immense lac en plein désert, nous fument prit par la beauté de l'endroit, où nous choisîmes de nous poser.

     

    Lamezia, la découverte d'une terre niée par les Dieux.

     Image trouvée sur google image, choisi parmi une sélection d'autres lieux désertiques de nuit (magnifiques cela dit, mais fallait faire un choix ;)

    Foxaly remarqua les empruntes de pattes de la louve dans le sable, dont il déduit:"C'est clairement ici que Saphrania est venue se rationner en eau..."; Je fis abstraction de sa remarque, et m'approchai de l'eau, pour mieux voir le reflet des étoiles à sa surface:"Même si cette terre a complètement été abandonnée, il lui reste tout de même quelques trésors cachés... Et la beauté de ce lieu fait parti de ses trésors les plus rares... Peu de gens peuvent se vanter d'avoir déjà vu quelque chose de si magnifique de leurs propres yeux!"; Foxaly vint me rejoindre, et fit le même genre de réflexion, mais il resta muet, jusqu'à devenir immobile devant son propre reflet, comme pensif. Quelques brides de souvenirs me revinrent soudain, comme si la nostalgie de mon cœur parlait pour moi:"Je me souviens... Je me souviens de ce sentiment... Celui de la soif de liberté, l'envie de me déplacer comme bon me semble, de vivre la vie que j'aurai choisi de vivre et non celle qu'on aurait choisi que je vivrai... Je me souviens de mon désir irrépressible de voler, de voyager dans le ciel de mes propres ailes, mais aussi de ma soif de pouvoir, d’invincibilité, d'aller dans les plus beaux endroits, de vivre les plus beaux moments, avoir la plus belle des vies, pleines d'aventures, de péripéties en tout genre, faciles ou difficiles, pour simplement avoir l'impression de vivre... Je me souviens de mes rêves les plus chers, de mes vœux les plus fous, de mes plus grandes ambitions, mais surtout... Surtout que j'ai dû faire un choix..."; Foxaly, qui avait entendu ma voix, me demanda donc:"Et à quel genre de choix avais-tu eu à faire ?"; Je le regardai, l'air maussade, puis jetai un œil vers le ciel étoilé:"L'un des plus durs de ma vie, celui qui fait que je suis là aujourd'hui... Celui qui a fait que je suis ce que je suis... Celui qui a fait que tout ceci existe encore, car dans le fond, j'avais un dilemme devant moi... Et ce dilemme, c'est Draniolon qui me l'imposa...";

    A suivre...

     

    Et oui, juste avant des révélations ;3! La mesquinerie est dans la place ce soir^w^!! Et vous savez quoi ? Et bien la suite, c'est pour bientôt, alors à dans quelques jours pour la suite les amis, parce que j'ai trop hâte de découvrir ce que je vais bien pouvoir inventer encore xD!! (oui, vous trouvez ça bizarre^w^? Bah moi pas ;) Bref, sur ce, bonne fin de journée/soirée et ciao^w^!!


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Février 2017 à 20:21

    Vive Google Imaaaage x)

    Super chapitre Même si les dialogues sont un peu bizarres xD

      • Mercredi 8 Février 2017 à 20:29

        Heu... Qu'entends-tu par "bizarre" ? C'est la contexte, ou juste les questions en elles-même que tu trouves bizarres ? (je suis pas dans ta tête, donc je peux pas savoir, et niveau correction, j'en suis pas encore à là, donc autant dire que je ne vois pas de quoi tu parles x)!

        Et oui, < Gogol est ton ami > comme le dit si bien mon père x3! C'est vrai que ça peut servir si t'a la flemme de faire le truc toi-même^w^!! (oui, le retour du "-w" en italique xD!)

      • Mercredi 8 Février 2017 à 20:36

        Je dirais les questions x)

      • Mercredi 8 Février 2017 à 20:46

        Ouais... Plutôt sur la fin j'imagine... (je me suis pas encore relue aussi x3!!) Bref, laisse-moi le temps d'y arriver, et on verra après ce que t'en pense, d'acc ? (au pire, je te re-prévient quand j'ai fini, comme ça tu pourras en juger par toi-même sans chercher les modifications "en cours de route" (surtout que parfois, ça n'a plus vraiment de sens, donc mieux vaut éviter de faire n'importe quoi x)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :