• Les souvenirs reviennent! L'Aigle Noir enfin révélé!

    Bonjour, bonsoir à tous^^! J'espère que vous allez bien, parce qu'aujourd'hui, nombre de rebondissements vous attendent^^! En effet, la poésie entre enfin en jeu, mais vous allez voir comment^^! Par contre, j'ai légèrement modifié la manière de faire les articles pour celui-ci, mais vous comprendrez pourquoi^^! Aller, je vous laisse découvrir tout ça x)! On est parti ;p!

     

    Après ce réveil soudain et ces quelques constatations, j'attendis le temps d'y voir un peu plus clair pour poursuivre ma recherche de changement dans mon environnement proche... Je laissai donc passer quelques minutes, minutes auxquelles je mêlai encore d'autres question sur ce mystérieux "Aigle noir" de mon rêve:"Alors comme ça, on passait notre temps ensemble avant...? Étrange... Mais pour ce qui est de mon passé, ce serait plutôt à mon Fléau que je devrai parler... Peut-être Ethelle pourra-t-elle m'éclairer...? Et puis, pourquoi me sentais-je aussi bien avec lui...? Cela dit, c'était peut-être dû au fait que ce n'était qu'un... rêve...!?"; En regardant devant moi, je me figeai, complètement déconcertée...:"Des... des vêtements...? Une lettre...? Quoi d'autre encore...!? ...!!"; En observant mon corps, je remarquai que plus aucunes plaies n'entravaient ses mouvements, elle avaient toutes disparues en une demi-nuit, comme par magie... Voulant voir si Foxaly avait également eu droit à ce service irréaliste, je relevai sa tête et je fis le même constat, il n'avait plus rien non plus! En ne réfléchissant pas, je voulais remercier celui qui avait fait ce miracle, et je pris donc Foxaly tendrement dans mes bras, avant de me dire:"Attend... Qu'est-ce que je fous, là? Et si je le réveille, je vais lui dire quoi !? - "Euh, désolée je... Fallait que je remercie quelqu'un..." - Tu parles, qui va gober ça...? Bref, prions pour qu'il dorme encore..."; Je me retirai donc doucement, pour finalement remettre sa tête sur mon épaule, comme si rien n'était arrivé. Reprenant le contrôle de mes émotions, je m'assis en tailleur, avant de prendre et de lire la lettre malgré l'obscurité qui ne me gênait pas tant que ça.

    Ainsi, je lis dans ma tête le contenu du message pour ne déranger personne:

     

    "Chère Célia,

    Je sais pertinemment bien qu'à l'instant, nombre de questions troublent ton esprit...

    J'aimerai répondre à ton appel, pour te permettre de savoir ce que tu cherches éperdument,

    C'est pourquoi je suis venu te voir, en rêve pour toi, en vrai pour moi, cette nuit...

    Et comme tu as pu le constater, j'ai pu te laisser quelques petits présents.

     

    Ce ne peut qu'être "matériel" à tes yeux, ou au contraire t'avoir fait immensément plaisir,

    Mais ne te fréquentant plus depuis des décennies, j'ai le plus grand mal à t'imaginer sourire...

    Parmi tout ce que j'ai pu faire, certaines te seront plus utiles que d'autres, mais je sais que tu sauras t'en servir,

    Et parmi celles-ci, j'ai soigné vos blessures pour que vous puissiez plus facilement courir...

     

    Je vous ai mis de côté quelques vêtements de rechanges, pour que vous n'ayez pas à supporter les courants d'airs laissés par les fentes de vos anciens...

    J'ai fais ce que j'ai pu, et j'espère qu'un jour, tu me le rendras bien...

    Je sais qu'il est un peu "tôt" pour se revoir, mais si jamais tu te réveilles cette nuit, viens me voir, je t'attends là-dehors...

    N'oublie pas de te changer, il fait si froid dehors...

     

    Et si jamais tu te souviens de mon nom, s'est que tu n'as pas tout oublié!

    Alors s'il te plait, si jamais tu savais le vide que tu m'a laissé quand tu es partie...

    Je te prierai par pitié de me rassurer...

    Mais ne tardes pas trop, sinon je serai peut-être déjà parti...

     

    - L'Aigle Noir - ";

     

    Je murmurai mes pensées doucement:"Quelle étrange lettre était-ce...? Et pourquoi certaines lettres ont été souligné dans la première strophe ? Serait-ce une piste, pour le rassurer...? Que forme donc ces lettres à la suite...? -"P-h-i-l-i-a-s...? Qu'est-ce que cela signifie...?"- Attends... Philias...? Ce nom..."; Un souvenir me revins soudainement, une conversation avec la voix de Philias et la mienne me revint:

    -"Célia, écoutes moi! C'est de la folie! Tu ne sais pas ce que tu fais! Ce que tu perds! Ce que tu...-";

    -"S'il te plait, ne t'emballe pas comme ça mon ange... Je sais que tu tiens à moi, mais je reviendrai, je te le promet! Philias, ça ne fera rien changer que tu le veilles ou non, c'est mon destin... Je sais, c'est dur pour toi, mais je sais qu'au fond de moi, je me souviendrai toujours de celui que tu as été pour moi...";

    -"... Célia, je... *j'entendis des faibles sanglots*; Ce sera difficile pour moi... Mais, tu es si déterminée... Ce serait égoïste que je te retienne... Alors, je te promet à mon tour, que je veillerai toujours sur toi...! Je me débrouillerai, mais je te protégerai quoi qu'il arrive...!";

    *Des bruits de pas se firent entendre, avant que Philias ne finisse, avec une voix plus lointaine*

    -"Reviens-moi vite mon ange...";

     

    Je réfléchis ainsi pendant deux secondes:"Que signifiait ce souvenir ? A quoi faisait-il référence...? Je devrai aller lui en parler, par contre faut que j'me grouille, il va peut-être bientôt partir!"; Je posai donc la tête de Foxaly sur le sol, afin que je puisse me lever et me changer. Personne d'autre que moi semblait être éveiller au moment où je sortis enfin, et ne me souciant plus du reste, je partis rejoindre le fameux "Aigle Noir" de mon rêve, qui trônait tel un prince sur le toit de la bâtisse. Dès que j'entendis sa voix, je me retournai vers lui alors qu'il me dit:"Alors comme ça tu es venue...? Je n'y croyais plus... Encore cinq minutes et j'aurai probablement arrêté d'attendre, mais finalement, te voilà enfin!"; Il descendit en un petit battements d'ailes, avant de reprendre son apparence angélique... Il ferma les yeux puis soupira, avant de rouvrir les yeux pour me regarder du coin de l’œil, et finalement se retourner vers moi:"Pourquoi es-tu venue me voir...? Était-ce pour entendre ce que j'ai à dire, ou était-ce pour me dire quelque chose...?"; Je l'observai un instant, avant de lui dire:"Pour commencer, pourrai-je entendre ce que tu es venu me dire...? Je pense que ça me sera plus utile que de "t'informer" de quelque chose d'autre..."; Il semblait surpris:"M'informer...? Que veux-tu dire...?"; Je lui lançai un regard neutre, presque inexpressif:"Ne nous égarons pas, tu le sauras quand tu auras fini..."; Il était clairement perplexe, mais il ne se démonta pas:"Dans ce cas, faisons comme ça... J'étais venu te dire quelque chose à propos de Rath, notamment de la stratégie que tu auras à employer le moment où tu auras besoin de lui venu... Ainsi, laisse-moi te raconter un peu de son passé, ça te permettra de comprendre un peu mieux ce jeune dragon...";

    Il prit ma main puis m'indiqua de le suivre, ce que je fis sans broncher. Nous avancions dans le cœur de la place du château d'Hyrule, jusqu'à arriver devant la fontaine devant l'entrée:"Ici, nous serons tranquilles pour discuter..."; Il lâcha ma main, et alla s'asseoir sur le bord de la fontaine. Je fis de même, m'assoyant à coté de lui. Il poursuivit donc en regardant les yeux dans le vague le château:"Tu sais, ce dragon a eu de la chance de te connaitre... Il y a de ça des siècles maintenant, alors qu'Adsis s'apprêtait à réduire à néant nombres d’œufs de dragons légendaires à Drania, tu les sauvas tous, sans exception, seule contre le pire des dieux qui soient... La majorité d'entre eux furent envoyé sur une autre terre... Une terre nommé Skylandia... Enfin, après niveau géolocalisation, c'est assez complexe, mais je ne m'étendrai pas là-dessus... Ainsi, parmi tous les œufs que tu as pu sauver, il y en a un qui a éclos alors que tu le protégeais des griffes de sa menace... Il s'agissait en effet de Rath... Je pense que tu comprends pourquoi je t'avais dit dans ton rêve qu'il te connaissait déjà maintenant..."; Il fit une pause, ce qui me laissa le temps de lui demander:"A ce moment là, toi, où étais-tu...?"; Il me regarda d'un air sombre, emplit d'une tristesse étrange:"Et bien... J'étais occupé avec Noloy... Tu sais, je suis moi-même un "élu" comme vous appelez ça, mais le Dragon Originel refusant d'accepter ma rébellion, je suis à présent indépendant de ma volonté... J'étais justement en train de négocier avec Noloy pour que je ne sois plus son élu, ce qui fit qu'il perdit le contrôle, et sa haine réduit à Néant les Terres de Drania, qu'il reconstruit par la suite..."; J'enchainai ainsi avec:"Donc c'était ça la cause de la seconde destruction de Drania... Draniolon lui-même ne semblait pas savoir ça quand il me l'a raconté il y a peu...";

    Le mystérieux ange jeta un regard vers le sommet du château, avant de fermer les yeux:"Tous ces souvenirs... Je ne voulais pas qu'on me les retire... C'est pour ça que j'ai refusé d'être un "élu", je préfère savoir que d'être assujetti par des Dieux aussi méprisables qu'eux..."; Il rouvrit les yeux, puis me regarda d'un air sombre:"Par contre toi... Tu voulais vivre ton rêve le plus cher... Tu voulais protéger les autres, et ce au péril de ta vie... Tu voulais protéger les plus faibles, mais en tant que simple individu sans pouvoirs particuliers, tu ne trouvais que tes actes puissent avoir autant d'impact que si on t'estimait à l'égal d'un dieu... Et ce fut malheureusement pour cela que tu fis le choix d'accepter de devenir élue, comme Draniolon te l'avais proposé... En fait, tout est lié à ce jour... Ce jour où tu sauvas Rath des attaques d'Adsis... Draniolon t'observait, et il vit en toi le désir de faire justice toi-même, avec toute la pureté de ton âme bienveillante... Mais il t'a manipulée, et effacé nombre de fois la mémoire, afin que rien de tout ce qu'il a pu te faire ne te revienne un jour..."; Je ne savais quoi penser de tout ceci... Autant de temps a passé, et pourtant, j'en étais toujours au même point avec moi-même...? Mais j'avais beau être perdue, je le regardai avec un air compatissant:"Tu sais... Je crois que depuis tout ce temps, rien n'a vraiment changé... Draniolon cherche à contrôler ce que je fais, mais je suppose que c'est pour ne pas décevoir Noloy... Après tout, il a une mission, et je suis celle qu'il a assigné à sa besogne, donc dois-je vraiment agir comme il l'entend...? Et puis... je sais ce qu'il trame au fond, mais je crois que je préfère encore me voiler la face plutôt que de voir la vérité en face... En fait, Draniolon a beau être respectable sur certaines choses, ses desseins sont loin d'être des plus honorables...";

    Mon interlocuteur me regardait comme s'il réalisait quelque chose:"Alors, quel est son véritable objectif...?"; Je regardai le sol d'un air maussade, comme déçue de ce que j'allai dire:"... Et bien... C'est que... Enfin, Draniolon... Il se bat prétendument pour la justice, le respect, et tout... Mais au fond... Il a dans son cœur une haine profonde et insatiable qui le ronge, et torture son esprit... Et comme il agit par pure jalousie, il est froid, amer, égoïste et manipulateur... Son seul but, son seul désir, celui qu'il tient particulièrement à voir naître de ses mains, c'est la destruction des mondes qu'il a lui-même créé, de voir disparaître toutes créatures vivantes à l'exception de lui-même, afin de s'affirmer comme le seul qui mérite ce monde, qui mérite de vivre... C'est toute la rancœur que son Fléau renferme en tous cas, et c'est loin d'être une bonne idée que je quitte mon rang d'élue, car sinon la fin ne serait qu'une question de minutes... La fureur que tout son être renferme a influé sur l'éveil de mon propre Fléau, c'est te dire à quel point cette rage est démesurée..."; Il prit un air inquiet, et me demanda:"Tu as lu dans son cœur, ou tu n'as fait que le déduire...?"; Je fermai les yeux, et exprimais sur mon visage la souffrance de me souvenir de ce moment:"Si seulement ça n'avait été que ça... Je l'ai lu dans son cœur, je l'ai lu dans son âme, je l'ai vu dans ses yeux, et je l'ai déduit de ses mots! Le pire, c'est qu'il ne l'a pas dit qu'à moitié, il se connait, et me prévient du danger que ce monde encourt car à la base, comme nous, c'est un être raisonnable, mais pire que tout, il me l'a fait ressentir! Ma rencontre avec lui à mon réveil... La puissance de son Fléau était moindre, car déjà affaiblit, mais sa puissance est gigantesque!! Et je ne peux pas laisser son Fléau se réveiller de nouveau...!";

    Il semblait choqué par ce que je venais de dire, et me prenant par les épaules pour me regarder droit dans les yeux, il me demanda:"C'est vraiment ça le danger que ce monde encourt!?! Mais... Mais...!?! Quel est l'origine de cette jalousie...?! Qu'est-ce qui a provoqué des idéaux pareils!? Je ne... Je ne comprend pas..."; Il se retira, se leva et marcha un peu. Je l'interpellai donc:"Tu sais... En lisant ta lettre..."; Il semblait intrigué par ce que je venais de murmurer, et enchaina:"Je t'écoute...?"; Je poursuivit donc en le regardant un peu avant de détourner le regard vers le sol:"En fait... Je me souviens de ton nom... Tu as fait en sorte que je puisse m'en souvenir, c'est évident... Mais, quand je m'en suis souvenu... Je me suis rappelée une conversation... Une conversation assez déchirante, où mon moi passé te faisais ses adieux... Je ne me souviens que du son, pas de l'image... Je ne peux donc que te dire ce qui m'est revenu... Dans un premier temps, tu essayais de me convaincre de ne pas partir... Là où tu fus bien obligé de renoncer à tes convictions devant ma détermination... Et s'est à ce moment là que tu m'as promis que tu me protégerais quoi qu'il arriverait... Alors je voulais savoir... Tu me suis et me protèges vraiment depuis tout ce temps...?"; Philias avait les larmes aux yeux, et d'une voix sanglotante, il dit:"Alors, t-tu t'en souviens...?!"; Avant de se rapprocher de moi, de tomber volontairement à genoux et de me prendre dans ses bras... J'étais désemparée, et je ressentais au fond de moi une tristesse identique à la sienne, comme si ce qu'il ressentait m'affectait aussi.

    En essayant de comprendre sa détresse, je compris enfin... Sa tristesse me fit également pleurer, alors que je réalisai enfin le genre de relation que nous entretenions avant mon effacement de mémoire. Je le serrai à mon tour dans mes bras, avant de le relever un peu pour lui dire:"Je me souviens de toi... Je me souviens de nous... Et je me souviens que... Que..."; Je ne réussi pas à finir ma phrase, submergée par l'émotion à la fois positive et négative qui parcourait mon corps, mais visiblement, il compris:"Moi aussi mon ange...! Tu m'as tellement manqué..."; On se câlina encore un moment, le temps de calmer nos émotions... J'essuyai mes larmes, avant de lui dire quelques mots:"Tu sais... Ça fait si longtemps que je n'ai plus ressenti quelque chose de si puissant... Je crois... je crois bien que tu es le seul à qui je tiens vraiment..."; Philias poursuivit:"Et tu es la seule qui m'a toujours fait confiance dans ce monde, la seule qui n'a jamais douté, ne serait-ce qu'un peu de moi... Et tu es bien la seule que je connaisse qui ait réussi à ne pas trahir ses promesses oubliés...!"; Sur la note humoristique de la remarque, je souris doucement et rigolai un peu, avant de m'assombrir un peu:"Je ne sais pourquoi mais... Depuis que mon Fléau s'est réveillé, je ne ressentais plus vraiment de joie de vivre... Comme si, le passé qu'elle portait, ce fardeau insoutenable et tout ce qu'elle a vécu, tout ce que l'on m'a fait endurer, tout ce que l'on m'a fait oublier, comme si tout ça était tellement lourd à supporter, comme si toute cette souffrance avait impacté sur mon moral... Alors, peux-tu me conter des souvenirs que nous avons vécu ensemble...? Des souvenirs qui t'ont rendu heureux de les vivre, et amer d'avoir le sentiment de ne jamais pouvoir les vivre à nouveau...?"; Il se releva, retira sa capuche pour que je puisse revoir son visage, et malgré les larmes, il souriait:"La seule chose que j'avais perdu, et que j'ai cru parti à jamais, c'est mon éternel amour... C'est toi...!"; Il me tendit sa main, et je la pris pour me relever. Atterrissant dans ses bras, un sentiment de bonheur me réconforta. En le regardant dans les yeux, je lui dis:"Moi aussi, je t'aime mon ange!"; Avant de l'embrasser comme pour la première fois... Mais quelque chose, ou plutôt quelqu'un nous guettait au loin...

    A suivre...

     

    Et voilà^^! Qui s'en doutait franchement xD? (à part moi bien sûr x) Alors je sais que c'est un peu surprenant, mais imaginez bien la scène, mettez là en scène dans votre esprit, et relisez doucement, pour comprendre tous les enjeux qui sont employés/révélés ici, et donc oui, ça aurait pu être une fin, mais rien n'est vraiment complètement fini ;)! On est loin d'avoir fini de dévoiler le passé, des liens entre différentes histoires, et d'autres secrets ou éléments cachés que ce soit dans les dialogues ou dans la narration... Bref, à très bientôt pour la suite de l'histoire, car la prochaine fois,, vous risquez de comprendre d'autres trucs sympas :')! Aller, ciao^^!


  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Janvier 2017 à 17:02

    Avec la lettre j'avais assembler les lettres avant de voir que tu avais mis la réponse en dessous xD

    Super chapitre ^^

      • Dimanche 29 Janvier 2017 à 17:05

        Haha^^! Merci^^! Et ouais, j'ai préféré mettre au moins la signification en dessus, histoire que ce soit pas trop flou pour un lecteur lambda xD!

        Et sinon, niveau background, qu'est-ce que t'en pense^^? (surtout le coup des dragons x)?

      • Dimanche 29 Janvier 2017 à 17:07

        J'attends encore de voir x)

        La chuiiiite \o/

      • Dimanche 29 Janvier 2017 à 17:21

        Plus tard, plus tard, j'ai un devoir de Français à faire pour demain, donc la suite ce sera après xD! (là je viens de trouver des images sur google image (obvious) pour représenter les symboles de Drania, Skylandia, et Lamezia^^! x)

        (le lien pour celui de Skylandia: http://crevette63410.c.r.pic.centerblog.net/nyyiazzn.jpg)

        J'espère que ça te convient, perso moi oui^^!

      • Dimanche 29 Janvier 2017 à 18:05

        J'aime bien ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :