• Premier jour en mer

    Bonjour à vous lecteur, j'ai lancé un sondage qui sera capital pour la suite de l'aventure. En fonction de vos votes, j'écrirai certains passages où ça parle anglais de façon différente pour que ce texte soit accessible à tout type de lecteurs. (Tous dépend de votre niveau d'anglais, bien entendu) Bonne lecture les amis^^! (le sondage est toujours dans les sondages, il n'est juste plus véritablement "actif", n'étant plus affiché ;)

     

    Le voyage maritime devait, même par mauvais temps, nous faire arriver à la mer de glace en deux jours à peine. On préparait tout les trois les provisions pour les quelques jours de voyage, en prenant en compte un éventuel changement de météo en cours de route en plus du trajet aller-retour. On se mit en route pour rejoindre le bateau que l'on avait mis à l'eau quelques minutes avant. On grimpa à bord pour partir et prendre le large. Le départ fut plus que silencieux, ce qui était loin d'être rassurant. Lunol, lui, se sentait en sécurité et s'endormit sur mes genoux tandis que je discutais avec Oggas.

    Pendant le trajet, on alternait les rôles. Un coup il pagayait, un coup c'est à mon tour. On prenait aussi quelques minutes de repos par moment pour reprendre notre souffle, des forces, et apprendre à se connaître. Personnellement, avant d'avoir discuté avec lui, je pensais qu'il avait quelque chose comme 17 ans ou 18 ans, alors qu'en réalité, il avait 15 ans là ou j'en avais 14 ans. En soi, il était plus jeune que ce que je pensais, ce qui avais le don de m'interpeller. Lunol avait l'air de l'apprécier un peu plus que les quelques fois où l'on s'était croisé auparavant.

    Pendant ce temps, la nuit faisait lentement son entrée sur la mer qui se trouvait d'un coup embellit par cette lueur pâle qui reflétait à la surface de l'eau. Quelques lucioles arrivaient de la forêt, ce qui rendit ce spectacle magnifique. Lunol daignait enfin sortir de sa torpeur alors que les anneaux qui se trouvaient sur son corps s'illuminèrent petit à petit. Il se redressa alors, le nez pointé vers la lune, la tête haute, assis sur mes genoux et le sourire aux lèvres. Quand il ouvrit les yeux, ils étaient devenus brillants et sa fourrure c'était légèrement épaissit dans un bain de lumière que son propre corps dégageait. Il avait conservé son esprit joueur et voulait se battre contre l'un d'entre nous, de façon..."amicale"? Ce qu'il fit évidemment...

    Oggas, qui voulait sortir un peu de la fatigue que cette balade en mer lui a procuré, il rentra dans son jeu et commença à le feinter avec ses mains pour lui faire des caresses malgré la défense de la bête. Lunol, heureux d'affronter un adversaire de taille, commença à essayer de prendre du bout de ses dents les mains qui se présentaient à lui. Ils continuèrent à jouer ainsi pendant quelques minutes qui semblaient s'éterniser. Épuisés, nous tombions de fatigue chacun de notre côté. Lunol ne voulant pas se rendormir tout de suite, observant ce qui se déroulait autour de nous, tout en profitant de la beauté du lieu.

    Le chiot reprit sa forme basique lorsque la lune s'en était allée et laissa place à l'aurore et à ses reflets rosés à la surface de l'eau. Les premières lueurs du matin avaient réveillé Oggas, qui a vu que je tremblait un peu car j'étais comme toujours en T-shirt. Il déposa alors une couverture sur mes épaules avant de reprendre la route. Lunol, qui commençait à fatiguer, vint alors s'assoupir à côté de moi, tandis que le froid se levait avec les rayons chaleureux du matin. Quand je me réveillai enfin, le soleil m'éblouissait déjà alors qu'il devait être 8 heures à peine. L'air frais de ce début de journée me donnai un coup de fouet et je bondi dès le réveil. Lunol qui dormait maintenant à point fermé, n'avait pas réagit.

    Oggas s'arrêta un instant de ramer pour me dire:"J'ai repris la route depuis un moment et je ne voulais pas te réveiller. Ça ne te dérange pas si on fait une pause ?"; Un peu déboussolée par mes pensées encore floues, je répondis:"Pas de problème, de toute façon j'ai un peu faim à vrai dire, héhé..." Je lui souris légèrement puis je pris de quoi se faire un petit déjeuné convenable. Lunol, attiré par l'odeur, vint se joindre à nous encore à moitié endormi. On reprit une conversation pour savoir comment l'autre allait, et approfondir les connaissances de l'un et de l'autre tout en mangeant. Une fois ceci fait, je pris la pagaie et on continua le voyage qui devait bientôt arriver à terme pour ma part, mais aussi celle de Lunol.

    On perpétuait l'alternance régulièrement pour éviter que l'un soit trop fatigué lorsque son tour était à nouveau venu. On discutait en même temps tandis que nous approchions de notre objectif. La mer de glace devenait presque visible sur la ligne d'horizon, nous étions presque à terme du voyage en compagnie d'Oggas, cependant celui ci ne l'entendait pas de cette oreille. Dès que je reconnu la glace qui nous attendait au loin, je lui demandai soudain:"Nous sommes presque arrivés à destination. Mais toi, que vas-tu faire ensuite Oggas?"; Il rétorqua d'un ton protecteur:"Je vous accompagne jusqu'au sommet, qui sais ce qui pourrait se passer dans un endroit pareil?"; Surprise par sa réponse, je ne savais que répondre:"Oh..., alors tu restes avec nous pour la suite... Mais tu seras capable de retrouver ta barque une fois dans le blizzard?";

    C'est à ce moment précis que le vent de glace se leva et la neige se mit à tomber à peine quelques mètres plus loin. Il me répondit sur un ton déterminé:"Et s'il t'arrivait quelque chose, que ferais-tu seule dans ce même blizzard?"; Je lui répondis d'une voix un peu abattue:"Ton argument tiens la route en effet... ensuite il faudrait savoir ce qu'en pense Luno-... hem..."; Lunol se leva et alla se poser lourdement sur les genoux d'Oggas avant de se rendormir avec autant de vigueur qu'un paresseux. Je poursuivi presque dégoûtée par l'avis de mon ami:"...Ok..., je n'ai rien dit..., tu peux venir..."; Après quelques minutes, au moment où l'on échangeait nos places, je lui fis part de mes craintes de façon détourné:"Mais s'il te plaît..., promet moi d'être prudent..."; Il s'en suivi un long silence où les regards ne se croisèrent pas, tandis que la chute de neige s'intensifiait à mesure que l'on s'avançait vers le début de la mer de glace.

     

    Merci d'avoir lu ce texte jusqu'au bout, et je vous souhaite une bonne fin de journée^^! Au fait, si le nom de cet article contient premier jour, c'est qu'il indique qu'il y en aura bel et bien un deuxième, mais pas forcément tout de suite^^! Aller ciao!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :