• Un souvenir étrange, et suspicions

    Bonjour à tous^^! Aujourd'hui, je vous laisse de marbre x)! Je vous souhaite une bonne lecture, et avec un peu de chance, vous n'êtes malade x)! Bien, je vous laisse découvrir la suite, on est parti^^!

     

    La brise matinale ramenait de nouvelles pensées, me faisant regarder dans le vide un moment... Un cri surpuissant, mais extrêmement lointain vint me sortir de cet état, alors que je reconnu la tonalité sans mal:"C'est encore lui... Storm prépare forcément quelque chose, il faut que je me dépêche! Mais, dois-je les laisser dans cet état...?"; Je regardais l'entrée de la grotte d'un air maussade. Puis dirigeai mon regard au loin, vers le soleil, observant les dégâts que nous avions déjà provoqués... Un brin de nostalgie me survient, et un souvenir douloureux me revint: Une idée floue qui ne m'apportais que terreur... Je pris mon crâne dans mes deux mains, essayant de cerner cette pensée nouvelle. Il s'avérait être en réalité, un souvenir de ma vie passée... "Au cœur d'une salle, Draniolon me disait certaines choses impensables... Il semblait violent, et m'en voulait vraiment pour quelque chose, mais pour quoi? Je ne comprenais pas..."; Ma haine me parcourra l'espace d'une seconde avant de se dissiper... Je perdis l'équilibre et tomba dans la neige. D'une respiration saccadée, je cherchai à me rétablir de ce souvenir désagréable... Quelque chose en moi m'était encore cachée, mais ce n'était pas la seule chose qui n'était pas claire... Mon Fléau vint me parler faiblement par télépathie:"Alors comme ça, notre passé te reviens enfin...? Si seulement je pouvais tout te dire... Malheureusement, ce genre de révélations devront attendre...! Ton devoir n'est pas de savoir, mais de protéger... Il serait donc indécent que connaître la tragique vérité t'empêche d'effectuer correctement ton destin... C'est bien pour cela que tu ne t'en souviens pas d'ailleurs..."; Il se tue, et ne répondis pas à mes questions incessantes.

    Troublées par ces pensées, je restais un moment assise dans la neige, faisant le vide dans mon esprit. Draniolon, suspicieux de me voir ainsi immobile, se rapprocha vers moins à pas de loup. Tendant l'oreille pour entendre mes murmures, et interceptant mes pensées, il ne trouva rien de plus que d'inutiles inquiétudes, qu'il s'empressa d'estomper:"Tu ne devrais pas rester seule trop longtemps!! Si jamais il t'arrivait quelque chose, il serait bien difficile de t'en protéger!!"; Je sursautai soudain à ses paroles, me retournant brusquement vers lui. Il n'avait clairement pas compris ma réaction, et son regard méprisant me rappela ce même sentiment que celui que m'avait procuré ce souvenir. Il s'approcha de moi, et poursuivit sur sa suspicion:"Dis moi, tu me sembles bien perturbée... Que t'arrive-t-il? Rien, pourtant, ne devrait te mettre dans un tel état! Tu peux tout me dire tu sais..."; Je n'osai pas dire un mot, mais mes pensées fugitives fusant sans fin dans ma tête, je ne pouvais énoncer la moindre chose cohérente... Étonné, le dragon de glace m'observa une seconde, avant de se détourner:"Bon, il y a plus urgent que tes interrogations ridicules... Tu ferais mieux de te préparer psychologiquement à affronter le danger de ce monde par tes propres moyens au lieu de chercher à "comprendre ton monde", ça te sera plus utile...!"; Ses paroles me paraissaient sensée, mais je ne réalisai pas sur le moment le message pourtant évident caché dans ses mots. Je me relevai doucement, et répondis:"Merci de te soucier de moi, mais je pense que je sais déjà quoi faire...!";

    Draniolon, rassuré par cette pensée, se retourna souriant dans la grotte, songeant probablement à quelle manière il allait encore pourvoir me cacher ses secrets encore longtemps... Dégoûté par sa réaction, je m'éloignai un peu pour me dégourdir les jambes... Sur le chemin, je cru apercevoir au loin N et Cobalt endormi près d'un renfoncement dans la roche, du côté de Port Yoneuve... Résolu à me débrouiller sans l'aide d'un potentiel ennemi, je pris mes ailes d'ange pour les rejoindre en un rien de temps. Un silence pesant régnait en maître sur les lieux, tandis qu'un groupe de Haydaims sauvage déambulait en ville. L'un deux me regardait d'un air émerveillé, tandis que le jeune Vivaldaim qui les accompagnait se cachait derrière sa mère, pour m'observer, poussé par une secrète admiration. Je ne fis que leur lancer un regard compréhensif, avant de me tourner vers les deux endormis. Ils étaient gelés aussi bien l'un que l'autre, et ne voulant pas risquer de les laisser s'en aller, je préférai faire appel à mes amis pour les réchauffer. Dans un premier temps, je pris l'apparence du Méga-Absol doré pour les recouvrir de mes ailes de fourrure. Ensuite, je demandai par télépathie à l'aigle de glace:"Connaîtrais-tu pas un moyen de faire venir Gimber?"; L'aigle de glace sorti d'un coup de mon pendentif, et énonça ces paroles:"Mon nom est Eagle, et il existe un moyen, en effet... Désires-tu faire appel à lui?"; N'étant plus impressionné par les animaux qui parlent, je répondis simplement:"Si tu pouvais le faire au plus vite, ce serait parfait, merci!"; Eagle s'exécuta donc, et s'envola dans les cieux gracieusement, puis en étendant ses ailes, créa une dessin d'aigle autour de lui à l'aide de la neige propulsée, le tout dans un puissant et strident cri.

    Un second dessin se dessina derrière lui, mais celui ci était un aigle enflammé tandis que Gimber apparut en son centre. Le phœnix réchauffa instantanément la ville, et une partie de ses alentours. Eagle vola un instant avec Gimber dans le ciel alors qu'ils se dirigèrent de nouveaux vers moi. La beauté de ces deux oiseaux me ravi, et je repris forme humaine pour les rejoindre étant donné que la température ambiante s'était nettement réchauffée. Un autre cri du monstre se fit entendre, plus proche que jamais... Rien de rassurant, et le vent froid se leva de nouveau, tandis que le groupe de Haydaim se mit à fuir dans notre direction. Le Vivaldaim voulu rester, et aller voir, mais sa mère ne pouvait le laisser y aller. Intriguée, je m'avançai vers eux, et la mère s'enfuie en pensant que son fils suivrait, mais elle se retourna quelques foulées plus loin, avant de se figer devant la scène. Je tendis ma main vers le Vivaldaim, qui se rapprocha doucement. Il posa sa joue contre ma main, me laissant le caresser. Je lui dis calmement:"Je sais ce que tu ressens... Mais ton courage serait inutile à toi tout seul... Laisse moi t'apporter mon aide!"; Je lui souri sincèrement, et se sentant encourager dans sa démarche, il s'avança encore un peu vers moi pour frotter sa tête contre la mienne avant de simplement poser sa tête sur mon épaule. Il se retira de lui même, et pouvant comprendre ses paroles, il me dit:"Tu sembles bien plus puissante que tout les autres de ton espèce! Les humains n'ont rien avoir avec toi! Merci de m'accorder ton aide!";

    Ravi de ses mots, je me redressai assurée et me retournai vers sa mère:"Accepteriez vous de laisser votre fils nous aider à sauver le monde? Je suis sûre qu'il nous sera utile! Je vous promet de vous le rendre sain et sauf! Alors?"; Le Haydaim me scruta un instant, avant de détourner le regard, la larme à l’œil:"Quand il a une idée en tête, personne n'arrive à la lui enlever... C'est d'accord, c'est à contre cœur que je te dis adieu Lyus..."; La mère s'en alla amèrement, et partit rejoindre son groupe. Lyus fixa sa mère au loin, avant de me dire:"Elle n'a jamais voulu croire en mes rêves... "Tu ne pourras jamais être un héros" qu'elle disait... Et bien elle avait tord! Je reviendrai en vainqueur dans le groupe!"; A la vue de sa détermination, un mélange de sentiments contradictoires me traversèrent, alors que dans leur coin, N et Cobalt se levèrent enfin. Eagle me rejoins à tire-d'aile avant de retourner dans le pendentif de mon collier. Gimber s'envola dans les cieux de nouveau et disparu dans le phœnix de flammes d'or, repartant comme il  était venu. Le froid réintégra la ville de son souffle glacé, alors que Lyus me suivit. Je retournai voir N et Cobalt, alors que de son côté, Draniolon me cherchait. Ne me voyant pas aux alentours de la grotte, il s'envola furieux. Il vit que je n'avais pas besoin de lui pour accomplir mon devoir en tant qu'élue, ce qui lui fit monter sa rage:"Traîtresse...!!! Finalement, tu ne méritais pas mon aide...! Qu'il en soit ainsi... tu payeras ton affront!";

    Alors que le Fléau de Draniolon prend lentement le dessus sur lui, le dragon azur fendit les cieux et s'interposa en un fragment de secondes devant moi. Il hurla sa haine, et commença à libérer son Fléau pour tenter de détruire sa cible: c'est à dire, son élue... Il était encore en parfaite possession de son corps, mais sa rage ne pouvait être plus grande que le sentiment de trahison qui l'a poussé à m'attaquer... Il détruisit la route principale, alors que je pris mes ailes d'anges pour emmener Lyus dans le ciel et le protéger de la menace du courroux de Draniolon. Je ne comprenais pas son attitude, et son acharnement... Cherchant à protéger mon nouvel ami, je le déposai auprès de N et Cobalt tandis que je pris l'apparence d'Eagle, pour tenter de contrer la haine de Draniolon. L'apparence de Draniolon devint plus obscure, et l'or de son corps devint plus envahissant encore, couvrant une plus grande surface qu'à l'accoutumée. Déterminée que j'étais, je réussi à repousser le monstre devant moi... Draniolon se redressa et grommela d'une voix grave:"Ne t'acharnes pas... Tu vas subir le même sort que les anciens élus...! Tu n'estimes pas mériter mon aide, alors seule ta fin peu t'accueillir en son entre...!! Tu me dois le respect, que tu n'as jamais daigner offrir à qui que ce soit...! Alors pour une fois, RESPECTES MOI!!!!!"; Une gigantesque tempête de neige s'abattit sur nous à ses mots, et la violence de torrent gelé qui nous entour n'avait d'égal que la furieuse puissance de son Fléau. Je n'avait pas la force brute pour battre celui-ci avec les moyens actuels que j'avais à portée de main...

    Je ne savais que faire, et si nous ne faisions rien pour l'empêcher d'agir, nous étions tous perdus... Désemparée, je ne pouvais faire appel qu'à une seule chose pour espérer, ne serait-ce que de rivaliser avec le Fléau de Draniolon... Sur cette pensée, je me forçai à repenser à tout les maux qui m'ont fait du mal, et faire remonter la haine qui devait régner par leur faute...mais cette rage ne me vint pas. A la place, c'est un sentiment d'espoir qui le remplaça, et mon Fléau coopéra avec la plus grande sagesse de son âme, il me laissa les rennes de son corps draconien, et j'entamai le combat sereinement. D'un côté, j'avais du mal à croire que mon esprit censément maléfique est accepté si facilement de me venir en aide... et de l'autre, je ne comprenais pas pourquoi Draniolon se sentait aussi trahit par mes actes... Ses attaques incessantes m'empêchaient de me concentrer sur mes interrogations, mais je n'avais aucunement envie de m'emporter aussi facilement cette fois-ci! Pour lui dire ce que j'avais sur le cœur, je ne lui trouvais que ces mots:"Rien, ni personne, ne mérite mon respect le plus total s'il n'est pas franc aussi bien avec lui-même qu'avec les autres! Je sais que tu me caches quelque chose Draniolon, et tes inquiétudes s'avèreront sûrement vraies si tu choisis de me laisser en vie... Mais jamais, tu m'entends! Jamais tu ne referas de tord à qui que ce soit d'autre! Tes élus ne méritent aucunement le sort que tu leur réserves!! Alors il est hors de question que je te laisse me tuer si c'est pour recommencer éternellement avec d'autres!!!"; Draniolon s'arrêta une seconde et fini avec:"En réalité, tu seras la dernière...!"; Il se mit à rire de manière diabolique, alors que ces mots me figèrent de stupeur...

    A suivre...

     

    Et voilà^^! J'espère que ça vous a plu^^! Je sais, y'avais pas mal de répétitions, mais bon, qu'auriez vous écrit à ma place x)!? Bien, sur ce je vous souhaite un bon week-end et à bientôt pour un nouvel article^^! Bon courage pour les autres^^! Ciao!


  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Décembre 2016 à 13:20

    Super chapitre ^^ *Va lire la suite*

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :